EpisodePauline Pons : L’art au service de l’entreprise

Apm Le Podcast

Podcast

Pauline Pons : L’art au service de l’entreprise

23 octobre 2020

Ancienne coordinatrice d’exposition au Louvre, enseignante en Histoire de l’Art… Pauline Pons organise depuis plus d’une dizaine d’années des visites enrichissantes au musée avec les membres de l’APM. 

Elle consacre une partie de sa carrière à rendre l’art plus accessible. Pauline Pons cherche à faire tomber les barrières entre le grand public et l’art, à travers ses visites de musées, ses recherches et aussi ses ouvrages : “L’art pas bête”, où elle reprend les questions que se posent les enfants au sujet de l’art ou encore “Comment distinguer un chef-d’oeuvre d’une croûte ?”. Que ce soit dans ses écrits ou ses conférences, Pauline Pons cherche à rendre l’art plus personnel et plus à l’écoute du “nous” en tant qu’individu. 

Au cours de cet échange, elle nous questionne sur ce sujet philosophique : “A quoi sert l’art ?”, une question qui lui est souvent revenue lorsqu’elle a échangé sur le sujet avec les plus jeunes, puis vient sa réponse : l’étonnement. Cet étonnement, c’est aussi ça qu’elle tâche de transmettre aux dirigeants lors de ses visites. 

Des visites où elle amène les chefs d’entreprise sur le champ du sensible et de l’émotionnel. Elle leur rappelle qu’une œuvre d’art ne doit pas mobiliser uniquement leur intelligence mais aussi leur histoire personnelle et affective. Un éclairage nécessaire qui permet d’approfondir leurs capacités d’accueil et d’ouverture. 

Puis, elle s’attarde sur l’importance de “l’innovation” en comparant, l’art et le monde de l’entreprise. En évoquant Rembrandt et Vélasquez, qui ont eu la capacité d’innover, Pauline Pons nous rappelle que la vraie force est de parvenir à s’émanciper tout en respectant les règles traditionnelles : “Un chef d’oeuvre est le résultat d’un apprentissage, une somme de connaissances mais aussi le chef d’oeuvre celui qui va dépasser cette tradition pour mettre des règles”

Enfin, cet épisode nous apporte une touche d’optimisme dans cette période de crise sanitaire. Pauline Pons fait un parallèle entre la création d’un chef d’oeuvre et les différentes crises que le monde a connu avec l’exemple de Vermeer qui à l’époque du XVII siècle, en plein chaos a laissé à l’Histoire de l’Art de nombreux chefs-d’oeuvre : « La Jeune Fille à la Perle », « La Laitière »… Et pour conclure : “L’art ça peut nous transformer à condition de se laisser transformer, il faut accepter ça” ! 

. . .

Ce Podcast est proposé par l’Apm.

L’ambition de l’Apm c’est d’inspirer les entrepreneurs, de les aider à se transformer pour créer des richesses et contribuer à bâtir un monde plus humain.

Interviews réalisées par Thibault Tourvieille De Labrouhe et Rémi Rochon

Ce podcast est réalisé et enregistré par les équipes de Supernatifs