« Nous devons être innovants », Marli Marchyllie, Présidente de Chalet Aquitain

Marli Marchyllie a créé l’Atelier du Chalet Aquitain en 2013 en s’associant à l’un de ses anciens collègues après la fermeture d’un site dédié à la production de chaussures pour enfants. Membre du club Bordeaux Millésime depuis six mois, elle revient sur son parcours. Cette année, l’entreprise est candidate pour le Trophée « PME-Bougeons-nous » dont l’Apm est partenaire. Bonne chance Marli !

 

Pourquoi avez-vous créé l’Atelier du Chalet Aquitain ?
Je travaillais chez Mod8/Aster à Blanquefort, près de Bordeaux où j’étais directrice commerciale à l’international. Le site de Mod8 qui fabriquait des chaussures pour enfants a fermé pour être délocalisé. Avec Dominique Laboureau, directeur technique, nous avons proposé un projet de reprise d’activité pour conserver notre savoir-faire local ainsi qu’une partie des emplois. Nous sommes aujourd’hui une équipe de onze personnes, avec une production entièrement locale commercialisée dans notre grand magasin situé à 50 mètres de l’atelier.

Comment avez-vous préparé ce projet de reprise d’activité ?
Nous avons été soutenus par les collectivités publiques avec des aides à la création d’emplois industriels, mais aussi par le Réseau Entreprendre. Nous avons soumis notre projet à un jury de professionnels et avons été lauréats en 2014. A ce titre, nous avons reçu un prêt d’honneur pour démarrer notre activité et nous avons bénéficié d’un an d’accompagnement et de partage d’expériences avec les autres lauréats de notre promotion.

Vous êtes aussi membre de l’Apm depuis six mois…
J’ai été parrainée par un membre du Réseau Entreprendre. En reprenant notre site de production, je suis passée du statut de « collègue de travail » à celui de « dirigeante ». J’ai ressenti le besoin de réfléchir à ce nouveau positionnement vis à vis de mes anciens collègues. L’Apm me permet une fois par mois de prendre du recul et de réfléchir à mon engagement dans l’entreprise. Ce partage m’ouvre à différentes thématiques autour du management et du développement personnel. Je rencontre ainsi d’autres dirigeants avec lesquels échanger. Je suis très sensible à l’état d’esprit de l’Apm où je côtoie des personnes ayant des parcours impressionnants mais qui restent humbles, ouvertes et simples. J’y ai trouvé des valeurs communes avec celles du Réseau Entreprendre : énergie et envie d’entreprendre, ouverture aux autres, simplicité et humilité.

Comment voyez-vous l’avenir ?
Nous avons besoin de mettre en valeur notre activité, de lui donner de la visibilité. Nous sommes bien soutenus par les médias locaux. Notre volonté de maintenir des savoir-faire dans un domaine (l’industrie de la chaussure) qui décline, fédère autour de nous. A ce titre, j’ai été lauréate des Trophées « Les femmes de l’économie » en 2015 dans la catégorie « femme chef d’entreprise prometteuse ». Nous devons aussi être innovants! Nous avons lancé l’an dernier notre marque déposée, la Velsket, une chaussure intergénérationnelle qui ferme avec un système breveté. Nous proposons des modèles montants ou bas, en toile ou en cuir et personnalisables. Cette année, notre entreprise candidate pour le Trophée « PME-Bougeons-nous ». Notre objectif est de commercialiser la Velsket partout en France après l’avoir présentée aux couleurs de notre équipe de rugby bordelaise ou encore de l’équipe du Tour de France à Pois. Notre nouveau projet consiste à lancer une collection Street Art, en collaboration avec des artistes. Fidèles à nos valeurs et à notre territoire, nous commençons avec Jofo, un artiste bordelais !

En savoir plus
www.velsket.com et www.atelierduchalet.fr

Partager cet article