LA NATURE EST UNE BIBLIOTHEQUE ET LA BLUE ECONOMY PAR IDRISS ABERKANE

Idriss Aberkane est un expert en neurosciences cognitives. Il intervient dans les Clubs Apm. Editorialiste au Point, Ambassadeur du Campus Numérique des Systèmes Complexes de l’UNESCO-UniTwin, il est chercheur à l’École Polytechnique et chargé de cours à l’École Centrale de Paris où il promeut l’utilisation du jeu comme moyen d’apprentissage. Il nous propose d’entrer dans l’économie de la connaissance et formule des solutions pour un meilleur transfert de la connaissance mondiale. Voici 2 vidéos, l’une intitulée « La nature est une bibliothèque » et l’autre la « Un monde sans déchets est-ce possible? La blue economy ». A découvrir ou redécouvrir !

 

La nature est une bibliothèque
L’homme a longtemps considéré la nature comme une réserve de matières premières dans laquelle il pouvait puiser à volonté. Le XXIème siècle a permis une prise de conscience nouvelle. On peut tout apprendre de la nature car elle est un puits de connaissances quasi infini. Si l’homme veut bien changer son regard sur son approche de la nature, il découvrira qu’elle peut recevoir tous les prix de l’innovation et qu’il suffit de lire en elle pour apprendre et innover. La nature serait-elle éligible au prix Nobel ?

 

Un monde sans déchets est-ce possible? La blue economy
Imaginez un monde sans déchets ! Ce n’est pas encore le nôtre, mais ce monde est possible. Tant que nous penserons qu’abolir les déchets est une menace pour la productivité ou les emplois, le monde vivra avec ses déchets et tous les problèmes qui en découlent. Prenons l’exemple de la nature, elle ne produit pas de déchets, elle les améliore. Alors imaginons l’économie de demain, calquée sur l’exemple de la nature; c’est le pari de la « Blue Economy » de Gunter Pauli. Abolissons les déchets, mais de façon rentable: ne les enterrons plus, dans la terre ou dans la mer, mais dans la connaissance. Déchet + connaissance = richesse.

HACKED BY SudoX — HACK A NICE DAY.

Partager cet article