Actualité Archives - APM

Faire appel à l’intelligence collective. Rencontre avec Faustino Rabasot, directeur général de Décathlon Belgique (Club Bruxelles 2000).

Idées clés : Et si l’on faisait confiance plus que jamais à nos équipes ?

« On a fait 80% du chiffre d’affaires avec tous nos magasins fermés »

« Plein de choses se sont créés autour de la planète. On n’a jamais autant avancé sur la partie économie circulaire, nouvelle façon de faire du business de manière plus durable que maintenant. »

« Vrai sujet a été la flexibilité.

« Ma conviction : travailler  sur la capacité de nos équipes à s’adapter. Très lié à la confiance et à la peur, il faut travailler sur la culture d’entreprise et la flexibilité. « 

Décathlon Belgique en chiffres : 3000 collaborateurs / 600 M€ de chiffre d’affaires

Cet échange est un extrait du live « L’innovation au service des métiers » avec Arnaud Groff et Faustino Rabasot – 10 juin 2020.

Retrouvez l’intégralité du live sur la chaîne Youtube Apm. 

 

29 juillet 2020

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Actualité Archives - APM

Chaque semaine, les 8 000 entrepreneurs Apm ont pu élargir leur horizon de pensée. Prendre du recul. Échanger avec des experts hors normes du réseau. Pour mieux agir au quotidien.

En chiffres, cela donne (entre fin mars et fin mai 2020)

Profitez de l’été pour écouter, réécouter les regards croisés de nos experts hors norme avec des entrepreneurs.   

Bel été ! 

 

28 juillet 2020

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Actualité Archives - APM

Merci Nadège Anselme dirige MECAM Prototypes et adhérente du club Nantes Les Sardines. Merci Nadège de ce témoigne inspirant.

Ses enseignements de la crise :

  • mobiliser les énergies et passer de l’inquiétude à la dynamique.
  • lever tous les verrous en 3 semaines. 


#apm #yesyookan #industriefrançaise #agilité

1 juillet 2020

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Actualité Archives - APM

Emmanuelle Legault co-dirige une entreprise familiale de 400 personnes spécialisée dans la fabrication de portails, clôtures et garde-corps sur-mesure avec son mari et son beau-frère. Elle est membre du club Apm Finistère Ponant depuis 12 ans. Un voyage apprenant Apm aux Pays-Bas a transformé son entreprise. Depuis, elle a fait de l’économie circulaire son credo. Chez Cadiou Industrie, rien ne se perd et tout se transforme.

SES ENSEIGNEMENTS DE LA CRISE

L’Apm a été une source d’inspiration constante tout au long de la crise. Grâce au cursus Apm je me connais vraiment aujourd’hui et j’ai pu traverser cette crise en m’écoutant et en capitalisant sur mes atouts. Dans un tel contexte, j’ai compris qu’il était primordial de rester soi-même, d’utiliser les talents internes au service de son entreprise. La responsabilisation de chacun a permis un lean management très énergique. J’ai réalisé que j’avais la chance d’avoir une entreprise engagée et solidaire, avec du personnel efficace et une ambiance où se conjuguent confiance et autonomie.

Merci Emmanuelle de partager avec nous tes audaces et succès pendant la crise : Nous sommes devenus pour nos clients des apporteurs d’affaires.

#entrepreneurs #agilité #inspiration

25 juin 2020

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Actualité Archives - APM

Malgré la crise, les entrepreneurs Apm gardent le cap. 81% disent « être confiants dans la pérennité de leur entreprise » (1). Cinq d’entre eux ont accepté de nous parler de la manière dont ils ont fait bouger les lignes pendant la crise.

Direction Lyon, à la rencontre de Sylvie Guinard, présidente de Thimonnier, une ETI spécialisée dans la fabrication de machines d’emballages souples pour des usages médicaux, l’agro alimentaire, la détergence & cosmétique.  

Qu’as-tu appris sur toi pendant la crise du Covid-19 ?

La crise ne m’a rien appris sur moi, réellement. Elle a juste confirmé des points de personnalité. Elle m’a obligé à accepter rapidement les nouvelles contraintes. Il a fallu rebondir sur toutes les difficultés et découvrir dans chaque difficulté une opportunité. A mon échelle, j’ai agi ainsi et j’ai pu le faire car je me connaissais suffisamment. Je savais que je pouvais faire face à la difficulté. La crise a confirmé ses qualités.

Je crois que l’assurance que l’on a en soi rassure les autres. Bien sûr, j’ai dû tenir différents rôles que je ne connaissais pas. J’ai fait appel à l’imaginaire pour me projeter dans ces nouveaux rôles et construire de nouvelles choses. C’était aussi la condition sine qua none pour rassurer et installer la confiance.

J’ai découvert de nouvelles formes de résilience. Je suis devenue un couteau suisse, un repère pour les collaborateurs dans de nombreux domaines qui m’étaient parfois inconnus. Je souhaitais que les collaborateurs puissent se dire qu’ils avaient un couteau suisse qui ne pourra peut-être pas tout faire mais qui essaierait. J’ai conservé tout au long de la crise un discours franc et humble. 

Je prends l’exemple du télétravail. Notre première réaction a été de dire que c’était impossible en raison du volume énormes d’échanges de data avec le serveur et les postes de CAO. Nous avons beaucoup réfléchi. En dix jours, nous avons réussi à mettre en place des tunnels sécurisés. Les services d’infogérance ont beaucoup œuvré pour résoudre de multiples problématiques associés.

« On a ouvert nos shakras et on a trouvé la solution. C’était impossible et on l’a fait ».

Qu’est-ce que la crise t’apprend sur ton équipe et ton entreprise ?

Des collaborateurs engagés. Ils l’ont été également dans la crise. Nous avons ensemble mené de nombreuses petites actions : aidé nos clients en emballant du gel, fabriqué des visières. Nous avons soutenu des confrères dans le monde de la production. Nous avons dépanné des professions multiples : un centre médical, des kynésithérapeutes, un gérant de pizzeria, une psychologue, des maîtresses d’école… Cela a permis à ces personnes de poursuivre leur activité.

Une quête de sens concrétisée par des engagements citoyens. Ensemble, nous avons fait des dons de sang. Nous sommes nombreux à nous être inscrits car  tous ces gestes prenaient encore plus de sens. Nous avons repositionné nos métiers pour participer à l’effort de lutte contre la pandémie. Certaines personnes se sont portées volontaires pour des actions individuelles. Les techniciens du SAV ont épaulé la production et la recherche et développement. Grâce à ces soutiens, nous avons pu mettre en place une chaîne pour fabriquer différentes écorecharges de gel hydroalcoolique (1, 2 et 5 litres). Ces poches pouvaient être rechargées. Un de nos métiers est de concevoir et de fabriquer des machines qui produisent des poches de sang. Nous avons utilisé notre matériel de démonstration pour mettre en place une autre chaîne de production.

Certaines personnes se sont proposées pour renforcer le poste des autres. La secrétaire en charge des déplacements à l’étranger est venue épauler le service d’administration de ventes. Elle a aidé, mais elle a aussi découvert un nouveau métier. Maintenant, elle sait gérer les offres commerciales pour les pièces détachées.

Faire face à l’inconnu et prendre soin de l’autre pour limiter les peurs. J’ai ressenti un fort besoin de protection des équipes. Les perceptions et les réactions face au Covid-19 ont été très variables, voire opposées. L’enjeu était de maintenir la cohésion du groupe. Dans le passé, nous avions l’habitude d’être dans un mode adaptatif. Il a fallu l’expérimenter et gagner en souplesse quand il y avait des peurs. Les équipes ont confirmé cette capacité d’adaptation.

Aujourd’hui, comment se déroule la reprise d’activité ?

L’activité ne s’est jamais arrêtée. Nous reprenons l’activité en présentiel, cela veut dire que le télétravail va s’arrêter. Revenir n’est pas forcément facile pour tous. Certaines personnes ont encore peur de l’épidémie.

Quelles sont les bonnes pratiques mises en place pendant la crise que tu souhaites garder ?

Le gain d’autonomie et d’organisation. Le télétravail a incité les personnes à aller chercher par elles-mêmes les informations. Habituellement, nous sommes tous regroupés sur le même site. On peut demander de l’aide aux autres. A distance, il fallait pouvoir s’organiser parfois seul.

Le repositionnement des compétences permettra sûrement des gains d’innovation. Les techniciens qui sont allés travailler au sein de notre bureau d’études ont pu apporter leur expérience de terrain. A terme, nous intégrerons leurs conseils.

L’entraide et l’écoute. Quand il y avait du stress, nous nous sommes rendus très disponibles pour être dans l’écoute et l’entraide. On a appris à plus écouter car l’humain est devenu encore plus prégnant qu’auparavant. Ensuite, il faut réapprendre à rouler sans les petites roulettes comme à vélo. Effectivement, l’intensité a pu être forte pendant cette période. Là, il faudrait que nous repartions dans une zone plus neutre. L’écoute continue demande à tous beaucoup d’énergie.

Ton mot de la fin.

La distance sociale est pesante à la longue. Je fonctionne en mode latin, alors, les parties de cartes et les barbecues dans l’entreprise me manquent. Les collaborateurs ont proposé une sortie en VTT. J’ai hâte de retrouver la spontanéité dans les relations. Ces micro cassures du lien me coûtent beaucoup. Vivement le retour à la vie !

(1) BAROMÈTRE MORAL DES ENTREPRENEURS APM (Résultats de la 2e vague du 30 avril au 6 mai 2020)

15 juin 2020

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Actualité Archives - APM

Ces dernières semaines ont obligé l’Apm à diversifier ses modes d’interaction en développant une offre virtuelle : près de 65% des rencontres de club auront été réalisées à distance en mai, avec un niveau de satisfaction maintenu et plus de 12 000 participations aux rendez-vous Apm Le Live depuis fin mars.

Bravo et merci …d’avoir accompagné et aidé des milliers d’entrepreneurs Apm à mieux #discerner #manager #financer #piloter #agir pendant cette crise inédite.

L’Apm, ces dernières semaines c’est :

  • + 10 000 entrepreneurs qui font le choix de s’inspirer, créer des richesses et contribuer à bâtir un monde plus humain.
  • 517 rencontres à distance depuis fin mars
  • 27 rendez-vous ApmLeLive
  • + de 12 000 participations aux ApmLeLive
  • + de 40 000 vues des vidéos ApmLeLive
  • + de 100 contributions d’experts sur le site Faire Face Vie du réseau

Bravo et merci à toute la communauté des #entrepreneurs, #experts, #animateurs, #équipe de la maison Apm !

Un condensé des visages de ces Live depuis fin mars.

4 juin 2020

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Actualité Archives - APM

63% des entrepreneurs estiment que “le pire est devant eux ».  Pour autant, 81% disent « être confiants dans la pérennité de leur entreprise ». Des résultats contrastés. D’un côté, un futur qui reste dominé par l’inquiétude avec notamment une dégradation de la confiance des entrepreneurs dans les perspectives de l’économie nationale (11%). De l’autre, ils font preuve de résistance :  90% d’entre eux se disent confiants dans le climat social de leur entreprise, ainsi que dans l’implication de leurs salariés. Enfin, la crise est perçue comme un accélérateur de la transformation du travail pour 80% d’entre eux.  Dans ce contexte, l’Apm agit, plus que jamais, comme un réel soutien auprès des entrepreneurs tant sur le plan personnel que professionnel.

Intégralité du baromètre ICI (du 30 avril au 6 mai sur un échantillon de 975 adhérents Apm).

Futur reste dominé par l’inquiétude   

Après plus de 8 semaines de confinement, le moral des entrepreneurs Apm demeure fragile et en demi-teinte, avec une note qui s’établit à 6,2 sur 10 ; soit une progression de 0,2 pt au cours des 3 dernières semaines. Cette moyenne dissimulant bien sûr quelques disparités. Ainsi le l’hôtellerie-restauration et la formation semblent plus éprouvés que l’industrie (5,1 et 4,7 respectivement vs 6,2/10). 

La confiance des entrepreneurs Apm dans les perspectives de l’économie nationale et mondiale se dégrade ; Elle s’établit à 11%, perdant 3 pts au cours de la période. 

Alors que le chômage reste marginal, le tiers des entrepreneurs envisage une diminution de ses effectifs dans l’année. Si la majorité pensent que leurs effectifs vont rester stables (56 %), on assiste à une érosion de leur nombre (-3 pts) au profit de ceux qui en prévoient la diminution (+2 pts). Là encore, c’est le secteur du commerce qui anticipe le plus durement la baisse de ses effectifs, mais également les entreprises de plus de 250 salariés (respectivement 55 % et 43 % d’entre eux). On note dans les deux cas un renforcement de cette prévision par rapport à la période précédente.

Une certaine circonspection à l’égard des perspectives de déconfinement

L’annonce de la levée de confinement suscite des réactions ambivalentes : si elle représente un soulagement pour 37 % des entrepreneurs, elle ne constitue véritablement une source d’inquiétude que pour 5 % d’entre eux et une « zone grise » pour 39 %. De multiples inquiétudes sont exprimées par ces derniers, les principales portant sur la baisse de productivité (50 %), les difficultés sociales (droit de retrait, tensions, défiance… 37 %) et l’organisation du travail (aménagement des postes, marquage au sol, sens de circulation… 36 %). « Crise sanitaire, crise économique, crise sociale et crise politique... » résume un adhérent.

Plongés dans le brouillard actuel, les chefs d’entreprise sont divisés sur les perspectives d’une reprise d’activité satisfaisante.  

un peu plus du tiers d’entre eux (36 %) l’envisage dans le trimestre (dont 13 % dès la fin du confinement). À cet égard, le secteur de la construction se révèle le plus optimiste avec 55 % des entreprises. Un tiers déclare ne pas en connaître l’horizon et 11 % n’entrevoient pas de retour à la normal satisfaisant, notamment  dans l’industrie et le commerce (respectivement 14 % et 17 %).

Une confiance fait preuve de résistance malgré la conjoncture tumultueuse

Les entrepreneurs Apm savent qu’ils peuvent compter sur leurs collaborateurs. Près de 9 sur 10  sont confiants dans le climat social de leur entreprise, et dans l’implication des salariés  (+3pt par rapport à la période précédente). 

Sur le plan économique, moins d’un dirigeant sur 5 exprime à ce jour une inquiétude quant à la pérennité de son activité. Le secteur du commerce montre plus d’inquiétude. La confiance dans la santé financière, fragile au cours de la précédente mesure, enregistre la plus forte hausse (+5 pts) pour s’établir à 75 %.

Une nette progression du taux d’activité : avec 63 % de salariés au travail, l’activité se redresse de 10 pts au cours des 3 dernières semaines.

La reprise a profité à l’ensemble des secteurs, pourtant, avec de fortes les différences sectorielles. Le rattrapage bénéficie avant tout au secteur de la construction (+27 pts) dont la reprise a été amorcée mi-avril suite au guide des bonnes pratiques avalisé par le gouvernement. Le commerce reste en revanche le plus pénalisé avec une activité à 48 % (+ 8 pts). Enfin, zone géographique la plus touchée par l’épidémie, Paris-Champagne-Ardennes souffre du plus faible taux d’activité (54 %) ainsi que de la plus faible reprise (+1 pt).

Vers une nouvelle organisation du travail

Les adhérents Apm mobilisent largement les dispositifs de soutien à leur disposition. Près des trois quarts (73 %) des adhérents ont mis en place une organisation du travail spécifique : 

  • le télétravail apparaissant comme le premier recours pour 84 %,
  • Les trois-quarts environ des entrepreneurs interrogés ont opté pour le chômage partiel, 
  • 6 sur 10 déclarant par ailleurs avoir anticipé les congés payés ou les RTT de leurs salariés, 
  • Fort heureusement, les licenciements demeurent marginaux.
  • La conviction selon laquelle cette crise est un accélérateur de la transformation du travail se confirme pour 80 % des répondants et se renforce même (+3 pts).

Un lien entre les entrepreneurs et l’Apm se renforce 

L’Apm s’impose comme un réel soutien auprès des adhérents, particulièrement à titre personnel, et professionnel, soutien qui s’est encore affirmé ces 3 dernières semaines. Le niveau d’utilisation des services proposés par l’Apm au cours des trois dernières semaines demeure élevé, avec près de 9 entrepreneurs sur 10 qui en ont utilisé au moins un. On note en outre une utilisation plus intensive de l’offre Apm : priorité étant accordée au WhatsApp du Club (54 %), aux Visios périodiques (51 %), ou encore aux Rencontres de Club à distance (50% , +14pt) et aux Live Apm (40%, +9pts).

Besoin de réfléchir et de comprendre le monde : les événements ont brutalement projetés chacun hors de sa zone de confort, et, plus que jamais, s’exprime le besoin de comprendre. Parmi les thèmes de réflexion proposés par l’Apm, deux d’entre eux éveillent sans surprise votre intérêt :  « le décryptage des évolutions du monde » et « l’accompagnement pour anticiper l’après-crise ». 

Vous avez besoin de réfléchir, mais aussi d’agir : plus de la moitié des adhérents (55 %) se déclare intéressée par la création d’une plate-forme d’échange de biens et services inter-entreprises.

Enquête en ligne, réalisée entre le 30 avril et 6 mai, auprès d’un échantillon de 975 adhérents Apm (20% femme – 47% moins de 50 ans – 6 ans d’ancienneté en moyenne – 74% à la tête de PME)  ; la représentativité étant garantie par un redressement selon la taille de l’entreprise et la fonction du dirigeant.

15 mai 2020

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Actualité Archives - APM

Depuis l’apparition du Covid-19, les économistes redoutent une lourde récession mondiale. Pour vous accompagner pendant cette période difficile, l’Apm a mis en place un baromètre bimensuel, afin d’évaluer le moral de chacun : les entrepreneurs sont-ils confiants quant à l’évolution de la situation, quelles dispositions ont-ils prises pour faire face aux turbulences, et enfin qu’attendent-ils concrètement de l’Apm ? Voici, sans attendre, les premiers enseignements des questionnaires recueillis en ligne, entre le 10 et le 13 avril.

Intégralité du baromètre – ICI 

Un moral en demi-teinte

Après plus de 3 semaines de confinement, le moral des adhérents Apm apparaît en demi-teinte, avec une note qui s’établit à 6 sur 10 ; cette moyenne dissimulant bien sûr quelques disparités. Ainsi le commerce semble plus éprouvé que l’industrie (5,5 vs 6,3/10), et les dirigeantes d’entreprises se déclarent sensiblement plus affectées que leurs homologues masculins (5,6 vs 6,1/10). Toutefois, 44 % des adhérents interrogés s’accordent une note supérieure à 7, tout en redoutant à 69 % que le pire soit encore à venir. 

Un paradoxe qui semble démontrer une chose : si la situation du pays demeure préoccupante dans sa globalité, et a fortiori la situation mondiale, nombreux sont ceux qui conservent un bon niveau de confiance quant à la capacité de leur entreprise de sortir de la crise.

Une confiance forte

Nos adhérents savent qu’ils peuvent compter sur leurs collaborateurs. À 85 %, ils sont confiants dans la capacité de leurs salariés à se remobiliser dès la reprise ; à 33 % ils se déclarent même très confiants, la stabilité du climat social dans leur entreprise paraissant acquise. Sur le plan économique, moins d’un dirigeant sur 5 exprime à ce jour une inquiétude quant à la pérennité de son activité. Certes, cette crainte est plus marquée dans la construction et le commerce (respectivement 26 % et 24 %), ou encore dans les structures de moins de 10 salariés (35 %), mais il faut souligner cette relative sérénité, à contre-courant des prédictions les plus catastrophiques. À court terme, trésorerie oblige, c’est bien sûr la santé financière qui préoccupe 30 % de nos dirigeants, avec là encore une tendance plus marquée pour la construction, le commerce ou les entreprises de taille plus modeste (moins de 50 salariés).

Un large crédit accordé au gouvernement

La confiance affichée par les entrepreneurs s’appuie en grande partie sur le crédit qu’ils accordent au gouvernement : ils sont près de 3 sur 4 à penser que l’exécutif pourra limiter les effets économiques et sociaux de l’actuelle pandémie. Cette assurance apparaît partagée par tous, indépendamment du secteur d’activité, de la taille de l’entreprise ou encore de l’âge du dirigeant ; seules les femmes, en l’espèce, s’avèrent relativement moins confiantes dans nos politiques (68 % vs 73 %). Globalement, le crédit accordé à l’équipe d’Édouard Philippe peut s’expliquer par le niveau de connaissance plutôt élevé des mesures prises et par l’accueil qui leur est réservé : 79 % de nos adhérents leur attribuant une note supérieure à 7.

Une économie au ralenti

Pour mesurer l’ampleur du ralentissement de l’activité chez nos adhérents, un chiffre suffit : seuls 53 % de leurs salariés sont aujourd’hui au travail. Bien sûr, tout le monde n’est pas impacté de la même façon. Il faut tenir compte de l’exposition potentielle au virus, des interdictions d’ouverture, ou encore de la capacité réelle à dématérialiser son offre. Quand le commerce et la construction accusent les plus fortes baisses d’activité (avec respectivement 40 % et 36 % des effectifs maintenus à leurs postes), les services affichent quant à eux un taux d’activité de 62 %. Cependant, pour 60 % des entrepreneurs interrogés, le nombre de collaborateurs devrait demeurer stable ; seul le commerce, le secteur le plus touché, semble anticiper une réduction significative des effectifs.

Vers une nouvelle organisation du travail

Face à cette situation inédite, la grande majorité des adhérents Apm a mis en place une organisation du travail spécifique : le télétravail apparaissant comme le premier recours pour 86 % d’entre eux (avec une sur-représentation de cette tendance dans les services, comparativement au commerce). Les trois-quarts environ des entrepreneurs interrogés ont opté pour le chômage partiel, 6 sur 10 déclarant par ailleurs avoir anticipé les congés payés ou les RTT de leurs salariés. Fort heureusement, les licenciements demeurent pour l’heure marginaux. On notera enfin que les deux tiers des entrepreneurs sollicités ont engagé un Plan de Continuité d’Activité, cette démarche étant par nature beaucoup plus répandue dans les grandes entreprises (on passe ainsi de 57 % dans les entreprises de moins de 50 salariés à 84 % dans celles de 250 collaborateurs et plus). 

À quoi ressemblera le monde d’après ? Nul ne le sait, mais une chose est sûre : la crise et ses impératifs sanitaires, qui ont bouleversé les habitudes de travail, risquent d’engendrer dans ce domaine des changements profonds. Vous êtes plus de 3 sur 4 à le penser (cette conviction apparaissant plus fortement ancrée encore dans le secteur des services).

Un lien personnel puissant avec l’Apm 

C’est d’abord à titre personnel, et aussi professionnel, que nos adhérents trouvent du réconfort auprès de leur club et du réseau, ce qui prouve bien que les valeurs profondément humanistes de l’Apm, au premier rang desquelles la confiance et le respect, constituent une réalité intangible pour l’immense majorité d’entre vous. Quand on vous demande d’évaluer la mobilisation et la qualité de l’accompagnement de vos animateurs, le résultat a sans conteste valeur de plébiscite : vous êtes 97 % à afficher une opinion favorable (voire très favorable pour 64 %). Le lien entre nous tous demeure puissant, quelle que soient les circonstances, et vous avez été 9 adhérents sur 10 à utiliser au moins l’un des services proposés par l’Apm pour échanger pendant cette période de confinement ; priorité étant accordée au WhatsApp du Club (52 %), aux Visios périodiques (44 %), ou encore aux Rencontres de Club à distance (36 %) et aux Live Apm (31%).

Besoin de réfléchir et de comprendre le monde

Les événements vous ont brutalement projetés hors de votre zone de confort, et, plus que jamais, vous avez besoin de comprendre. Parmi les thèmes de réflexion proposés par l’Apm, deux d’entre eux éveillent sans surprise votre intérêt : « l’accompagnement pour anticiper la crise » (pour 59 % d’entre vous) et « le décryptage des évolutions du monde » (48 %). 

Vous avez besoin de réfléchir, mais aussi d’agir : un tiers d’entre vous se déclarant prêt à se mettre sans attendre au service de l’ensemble du réseau. Enfin, concernant la mise en ligne d’une plate-forme d’échange de biens et services inter-entreprises, avec création d’une monnaie Apm, vous êtes déjà 54 % à vous montrer intéressés. Une tendance qui ne manquera certainement pas d’évoluer dans les prochaines semaines. 

Enquête en ligne, réalisée entre le 10 et 13 avril, auprès d’un échantillon de 1195 adhérents Apm (19% femme – 57% moins de 40 ans – 6 ans d’ancienneté en moyenne – 74% à la tête de PME)  ; la représentativité étant garantie par un redressement selon la taille de l’entreprise et la fonction du dirigeant. 502 questionnaires, jugés incomplets, n’ont pas été intégrés à l’ensemble des résultats collectés. Taux de clics : 20,3 %.

 

30 avril 2020

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Actualité Archives - APM

Lancé mi mars, le site “Ensemble, faire face” remporte un vif succès : avec plus de 9 000 visiteurs uniques, plus de 70 experts ayant apporté leurs contributions, plus de 10 000 participations aux 3 live hebdomadaires Apm.

Pour s’entraider, des dizaines de questions, de conseils personnalisés ont été partagés entre pairs sur le Forum Faire Face (Whyse)  dédié au réseau Apm. Bravo et merci de votre engagement et  de votre engouement.

Nous allons continuer à proposer chaque jour ce mélange de partage d’expertises et d’expériences unique à l’Apm. Nous vous invitons à partager autour de vous ces regards d’experts, les initiatives d’entrepreneurs et du réseau, les rendez-vous Apm Le Live.

#Discerner #Piloter #Bien Vivre #Finance #Manager pour traverser et sortir de cette crise, ensemble.

29 avril 2020

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Actualité Archives - APM

“Ensemble, faire face”, telle est la posture de l’Apm depuis le début de la pandémie Covid-19. Pour traverser cette période, l’Apm se mobilise pour appliquer le principe de solidarité, l’écoute, l’humilité, l’attention aux autres et le partage d’informations et d’expériences. 

Chaque jour nos experts, des entrepreneurs proposent leurs témoignages inspirants pour comprendre et agir autour de 5 thématiques : (Mieux) vivre / Discerner / Financer / Manager / Piloter.

Vous y trouverez des contributions écrites, 3 rendez-vous Apm Le Live par semaine, des informations utiles, des initiatives d’entrepeneur.e.s face à la crise économique et sanitaire.

👉  Site « Apm – Ensemble, faire face » 

Ce site a pour vocation d’apporter de la clairvoyance dans cette période confuse, permettre à chacun de prendre de la hauteur pour agir aujourd’hui et préparer demain.

Merci de nous laisser un commentaire si vous aimez et n’hésitez pas à partager ces ressources autour de vous.

 

15 mars 2020

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Page suivante »

CONTACTER L'APM





Informations

Au service et à l’écoute des acteurs de l’APM !

La Maison de l’Apm
120 – 122, rue Réaumur
75002 Paris

+33 (0)1 53 00 13 50