Guinard-Apm

Toute jeune, Sylvie Guinard aurait adoré être spationaute. A l’époque, l’école de pilote de chasse pour y arriver n’était pas autorisée aux filles. Très jeune, elle a donc dû réorienter sa carrière ! Devenue ingénieur, la jeune femme de moins de 30 ans, mariée, un enfant, est de retour à Lyon et veut devenir ingénieur d’affaires. Rapidement, elle se fait dire qu’on ne lui laissera pas sa chance dans ce métier à peine naissant !

J’étais donc partie pour créer mon entreprise. Mon grand père, qui a vu mon intérêt pour la création d’entreprise, m’a proposé il y a une dizaine d’années de relever le challenge de reprendre l’entreprise familiale implantée dans le Rhône. Ensemble, nous avons relevé le défi”, explique l’actuelle Présidente de Thimonnier.

Seules 10% des entreprises se transmettent de façon intra familiale. « Une des problématiques de la transmission intra familiale tient à la dilution du capital à travers les différentes branches de la famille surtout quand on a 180 ans d’histoire ! Quand j’ai racheté le capital de l’entreprise il y a 4 ans, il y avait 14 actionnaires. L’enjeu pour le dirigeant familial est d’avoir assez de force de décision pour amener l’entreprise à vivre ses transformations”, explique-t-elle.

Imaginer plus grand

Sylvie est à l’Apm depuis 5 ans et l’Apm l’aide à voir grand. Depuis 60 ans, nous sommes constructeurs de machines d’emballages souples pour des usages médicaux (poches de perfusion…), l’agro alimentaire (gourdes de compote, berlingots…), la détergence & cosmétique… . Plus de 3 000 machines Thimonnier tournent aujourd’hui à travers le monde. Le médical nous a amené l’exigence. L’agro alimentaire, la cadence. Cette combinaison d’expériences rend possible la réindustrialisation en France. Thimonnier a fait partie du premier programme accélérateur PME de BPI France

“Pour poursuivre notre développement, je ressens le besoin très net de faire monter en puissance l’ensemble de mes managersJ’ai besoin de relais en interne et d’une entreprise qui se met en ordre de marche pour y arriver.”  

Olivier Torrès, enseignant chercheur, m’a un jour expliqué que depuis la révolution française, on magnifie le mot petit comme sympathique et que l’on rejette volontiers ce qui est grand. C’est l’une des problématiques culturelles de la France. 

Au moins pour les enfants, les collaborateurs, les collaboratrices, laissons les voir grand”, souligne Sylvie.  Inspirant.  

Thimonnier, membre de la French Fab, est multi récompensée : Finance de Confluence PME (2013), Transmission des Femmes en Action (2013), Industrie de La Tribune Women’s Awards (2013), Entrepreneur de l’année de la Fête de l’entreprise (2014), Export des Trophées PME Bougeons Nous (2015), femme Chef d’entreprise de l’année des Femmes de l’économie (2016), Innovation du Coup de coeur de l’Eco (2016), Dirigeant de l’année de Chef d’Entreprise (2018)…  

En chiffres : 3 000 machines tournent à travers le monde /15M€ de CA / 80% hors Europe / 80 collaborateurs /180 ans d’histoire.

#Industrie #entrepreneuriat #féminin #apm

mars 8th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Descotes-Apm

Comme chaque mardi, retrouvez la Minute Expert Apm, à découvrir également sur notre chaîne Youtube Apm.

Jean-Marc Descotes, est vice champion du monde de karaté. Il dirige une entreprise de sport santé depuis 19 ans : Cami, Sport et Cancer. 

Thème et conviction autour d’une de ses expertises à l’Apm :  la santé du #dirigeant est le premier capital immatériel de l’entreprise. #oser prendre du temps pour soi #équilibre de vie harmonieux entre vie personnelle et professionnelle.

#dirigeant #santé #équilibre #vie #pro #perso

février 26th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Benoit de Rosamel-Apm

La Poste mène une réflexion de fond sur les problématiques de transformation : évolutions des activités traditionnelles – courrier et fréquentation des bureaux de postes en déclin structurel-, développement de relais de croissance et formation des 250 000 collaborateurs et 75 000 facteurs du groupe la Poste aux nouveaux métiers. Benoît de Rosamel est directeur régional Méditerranée de la Banque postale au sein du groupe la Poste. Il revient sur cette transformation à marche forcée.

Comment les hommes et les femmes de l’entreprise vivent-ils cette transformation de l’intérieur ?

Je pense que l’histoire est un puissant moteur dès lors qu’on en comprend le sens. Ainsi, les hommes et les femmes du groupe La Poste adhérent car ils comprennent les enjeux historiques de notre groupe et ils en deviennent les premiers acteurs. Ainsi pour la banque, les 1 000 responsables de la clientèle professionnelle en bureau de poste seront tous recrutés parmi les postiers. Pour accompagner cet apprentissage, ce passage d’un métier à un autre, nous avons créé une école de la « Banque & du Réseau » en interne pour former ces collaborateurs au métier de banquier.

La banque n’est pas un simple produit de distribution, notre premier métier est le conseil. Avec cette approche, le numérique est un outil qui vient enrichir l’usage mais qui ne remplace pas l’accompagnement humain qui est notre ADN. Si nous avons une telle adhésion des collaborateurs à cette transformation, c’est qu’ils savent que nous avons des atouts considérables dans la dimension de proximité avec une présence très forte sur tout le territoire (17 000 points de contact) et des valeurs humaines très ancrées.

La contrainte pousse-t-elle à l’innovation ?

Oui, bien sûr. En rachetant Kisskissbankbank, nous élargissons notre offre pour pouvoir proposer de nouveaux usages bancaires. C’est un moyen de diversifier notre approche. C’est la même chose quand nous mettons en place le coffre-fort numérique via l’application Digipost+ ou le tiers de confiance avec l’I.N., l’identité numérique en toute confiance.

En quoi l’Apm permet d’accompagner votre réflexion ?

En tant que dirigeants, nous nous sentons parfois seuls dans nos fonctions et face à ces transformations. L’Apm est un lieu de rencontres qui permet d’évoluer. De réfléchir et échanger. On ne peut pas demander aux autres de se transformer, si on ne se transforme pas soi-même. C’est ainsi que nous pouvons accomplir les changements en se faisant confiance.

La transformation du groupe la Poste – De quoi parle-t-on ?

Exemples de cette transformation en cours :

  • le développement de bureaux de poste innovants en aéroport avec de nouveaux services qui tiennent compte des usages liés au numérique. Autre domaine, dans un contexte de mégalopole où la circulation devient de plus en plus difficile voire interdite, La Poste et les postiers sont légitimes pour acheminer demain produits, colis, mais aussi nouveaux services chez tous les habitants de ses villes comme ChronoFresh (livraison de produits frais en 24h) par exemple.
  • Pour les seniors peu familiers avec le numérique, La Poste développe de nouveaux produits et métiers pour aider, simplifier et accompagner nos aînés avec  Ardoiz, une tablette numérique à destination des seniors, des services liés à la santé tels que le transport de médicaments à domicile avec Asten Santé ou encore Proxi course pour la livraison de repas à domicile.
  • La Banque Postale vient de lancer platform58, un incubateur fintech et assurtech pour intégrer les nouveaux usages et services du numérique. Nous lanceront très bientôt Cashbee, une application mobile pour aider les ménages à épargner avec des outils d’analyse de budget basés sur l’intelligence artificielle.
  • Kiss Kiss Bank Bank, plateforme de crowdfunding, a été intégrée nativement dans la future banque 100% digitale de la Banque Postale : « My French Bank » qui sera lancé à l’été 2019 !

#transformation #250 000 salariés #75 000 facteurs #management

février 25th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Ali BENMAKHLOUF - Apm

Retrouvez chaque mardi nos Minutes Expert Apm.

1 expert vs 1 sujet en 1mn20. La première thématique présentée par Ali Benmakhlouf, philosophe des sciences, expert Apm depuis 2017, concerne les et les hommes.

Minute Expert avec Ali Benmakhlouf Des robots et des hommes

#Collaboration #Coopération avec les robots dans le milieu chirurgical, les écoles, les Epad…  , quel est le prix que l’on paye pour un tel progrès technique ? Grâce à la transversalité des disciplines, on a quelques idées de la coopération hommes – robots.

Ali Benmakhlouf, agrégé de philosophie, professeur à l’université Paris-Est Créteil, membre de l’Institut Universitaire de France, auteur de La force des raisons : logique et médecine (Fayard, 2018).

Biographie d’Ali Benmakhlouf : Agrégé de philosophie, il enseigne la philosophie arabe et la philosophie de la logique à l’Université de Paris Est-Créteil Val-de-Marne tout en étant également présent dans la vie intellectuelle du Maroc par sa participation à des colloques et conférences mensuelles. Il est l’auteur d’ouvrages sur Averroès, Montaigne ainsi que sur des philosophes logiciens. Impliqué dans la vie publique, Ali Benmakhlouf est président du Comité consultatif de déontologie et d’éthique de l’Institut de recherche pour le développement et vice-président du Comité consultatif national d’éthique. Il intervient auprès des dirigeants à l’Apm depuis 2017.

#prospective #philosophie #sciences #management

février 19th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Negaret-apm

Directeur de la Caisse primaire d’Assurance maladie des Yvelines, reconnu pour ses engagements en faveur de la transformation du service public, Patrick Negaret, expert et animateur d’un club Apm dans l’Orne depuis 25 ans, explique qu’il ne serait pas là où il est s’il n’y avait pas eu l’Apm. Plutôt que de réussir dans la vie, Patrick a fait le choix de réussir sa vie.

Pour l’apprentissage de l’excellence en management et de l’écoute, l’Apm est une richesse

Etre à l’Apm, c’est avoir la possibilité de capter des discours de haut vol et de bénéficier de l’excellence des expertises – 400 experts et plus de 800 expertises. C’est une vraie richesse. L’Apm offre la possibilité de se transformer. Ainsi, je recherche toujours la démarche la plus authentique possible dans mon management. Sans masque. En étant moi, je parle avec mes tripes, avec mon cœur, sans discours convenu. C’est une quête permanente. Cela m’a permis de comprendre l’importance de l’écoute attentive et active. En captant les signaux faibles issus des collaborateurs, on est plus capable de rassembler les énergies derrière un projet. Rien ne remplace l’émotion d’une vraie rencontre.

Se transformer soi, pour libérer les énergies qui sont là, dans l’entreprise

Dès que l’on parvient à se changer soi, on ne manage plus comme avant. Aujourd’hui, grâce à l’Apm, je suis aligné sur ce que j’ai envie de faire. Je l’ai découvert progressivement. 

« Mon père était pilote dans l’US Air Force. J’ai appris avec lui que le progrès passe nécessairement par une prise de risque. Et cette prise de risque, je l’ai rapidement appliquée dans mon univers de travail en poussant l’innovation managériale » souligne Patrick Negaret.

Avec un Bac scientifique en poche, il entame des études à l’école supérieure de la sécurité sociale. Puis, dirige sa première caisse en 1982. A l’époque, les lois Auroux incitaient à l’expression des salariés. Cette loi portait des innovations importantes en matière de dialogue social et d’amélioration des conditions de travail. Patrick a mis en place  des cercles de qualité à la caisse des Landes. Il souhaitait que les personnes s’expriment. De cette démarche, il a beaucoup appris.

« En arrivant en 2011 à la direction  de la Caisse des Yvelines, j’avais un énorme challenge à relever pour manager 1 500 collaborateurs répartis sur 30 sites. Avec eux, nous sommes allés encore plus loin dans l’innovation participative. J’ai décidé de donner la parole aux salariés pour les associer en profondeur à la transformation. Les propositions d’améliorations viennent d’eux. Récemment, nous souhaitions améliorer notre plateforme téléphonique, l’idée d’aller benchmarker une autre plateforme est venue du terrain, et notamment d’une personne qui ne connaissait pas la plateforme. En écoutant, on manage, et les gens vous font confiance, vous suivent et deviennent moteur« , explique -t-il. 

Faire évoluer le service public ? Transformer la société ? Et pourquoi pas ?

Les bouleversements actuels sont nombreux : accélération des échanges via le numérique, nouveaux modes de consommation, attentes des jeunes générations. Ces indicateurs montrent qu’un nouveau monde s’ouvre à nous. On peut le prendre comme une opportunité. A notre niveau, nous agissons en facilitant aux assurés l’accès à la santé et à la prévention. L’idée est de gérer son capital santé en changeant les comportements. En interne, nous aidons les collaborateurs à s’épanouir en respectant leur parcours. J’ai été personnellement frappé par la capacité de Nelson Mandela à réunir une société divisée en deux.

« Je suis convaincu du rôle sociétal de la transformation des organisations et de l’impact possible sur le monde. Cette démarche peut changer le service public et la France ».

#management

février 18th, 2019

Publié dans: Remarquable

Laissez un commentaire

JT-APM

Découvrez l’actualité de l’Apm en 7 minutes et 7 rubriques dans le nouveau JT Apm destiné aux 9 000 acteurs du réseau.

Actualité du réseau / Evénements / Convention / Clubs / Experts / Maison Apm / Emergences : voici les sujets abordés lors de ce premier JT.

A très bientôt pour les prochains JT.

#Innovation #Prospective #Expertise

février 7th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

021-APM-Le Monde

Cette année encore, l’Apm est partenaire de l’événement « O21, s’orienter au 21e siècle » organisé à Marseille, le 5 février, organisé par Le Monde. Une journée de conférences  pour aider les 16-25 ans à choisir une voie et leur orientation dans un monde en mutation accélérée. Ils pourront écouter et échanger avec des dizaines d’acteurs innovants de l’enseignement supérieur, du monde de l’entreprise,  des associations, lors de conférences interactives, de rencontres et d’ateliers.

Benoit de Rosamel, Directeur Régional Méditerranée Entreprises & Territoires La Banque Postale,  et membre du club Apm Marseille Euroméditérranée témoigne de la manière dont le numérique est en train de tout bouleverser La Banque Postale lors de la table ronde ANTICIPER. Au delà de la transformation digitale, ce qui passionne Benoît de Rosamel : « comme en montagne : des pics et des vallées, des nuages et du grand beau temps, mais toujours beaucoup de plaisir et de passion ! » 

« Dans un monde qui se transforme à toute vitesse, comment le numérique impacte les entreprises ? Quels métiers vont recruter demain ? Quelles nouvelles compétences faut-il acquérir ? » – Table ronde « Anticiper », qui se déroulera mardi 5 février, de 11h30 à 13h, au Cepac Silo.

#dirigeants #digital #anticiper

janvier 29th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

PierreYves Pasquier-Apm

Pierre-Yves Pasquier évoque ainsi la création de Comerso : « j’avais l’idée, le nom, même, mais pas le modèle. Créer une entreprise relevait d’un écran de fumée… et pourtant j’avais fait une école de commerce, souligne-t-il avec humour. J’ai rencontré Rémi, mon associé, lors d’un trajet Blablacar et soudain un échange avec lui a permis de jeter les bases de notre collaboration future. Lui est à l’aise avec le financement et moi, plus avec le commerce. Cela peut paraître insolite d’initier un projet d’entreprise dans un voiture, mais cela s’est passé exactement ainsi. »

En cofondant Comerso avec Rémi Gilbert, Pierre-Yves a eu des choix à faire. Lieux d’implantation, lancement de l’activité, développement des solutions logicielles, cadre juridique…. 

Pierre-Yves et Rémi souhaitaient préserver leur cadre familial et ne pas déraciner leur famille. Le choix s’est donc imposer de créer l’entreprise avec des bases géographiques distantes.

Pierre-Yves précise : « très vite, au lieu d’être un frein, la distance s’est avérée être un atout. Car elle permet d’être présent sur plusieurs territoires et donc de bénéficier de plus d’opportunités. En revanche, la distance nous oblige à une rigueur implacable. Un engagement doit toujours être tenu dans les temps. Si on propose de faire quelque chose, on doit le faire absolument. C’est la garantie que l’organisation fonctionne bien. Que tout soit fluide. Pour cela, nous devons être relativement synchrones. Donc on ne peut laisser passer du temps car cela impacte forcément l’autre. En fait, la distance renforce le lien car on porte encore plus une responsabilité mutuelle. Entre associés, on se parle dès que cela est nécessaire. Plutôt très souvent. » 

Responsabilité. Un mot qui compte pour cette entreprise particulièrement active dans le domaine de la gestion des invendus. Comerso a développé une solution d’optimisation pour la gestion des invendus. 

L’objectif initial des deux fondateurs était de permettre aux associations de pouvoir récupérer des invendus de qualité issus de la grande distribution et de gérer ces invendus de façon optimale du point de vue de la redistribution avec cette conviction profonde que les innovations technologiques actuelles permettent de lutter contre le gaspillage en favorisant la synergie entre les entreprises donatrices et les associations bénéficiaires.

Ils assurent aussi le transport des produits en s’appuyant sur des chauffeurs transporteurs en insertion. Aujourd’hui, ils considèrent que leurs services facilitent le lien entre la grande distribution et les associations et créent de la valeur pour les deux parties.

La société poursuit donc son développement rapide avec deux bases géographiquement distinctes l’une à Rennes et l’autre à Agen. Chaque entité a des compétences bien définies. A Rennes, les fonctions marketing et commerciales. A Agen, les fonctions supports et financières. Nous avons pu gagner du temps en fonctionnant ainsi. Et notre réseau de commerciaux couvre actuellement toute la France.

Ethique

Pour Pierre-Yves, « nous vivons dans une société qui produit suffisamment de ressources pour nourrir l’ensemble de la planète, mais elle les gaspille alors même que ces ressources peuvent être encore consommées ou utilisées. »

Penser différemment ?

« Oui, et l’Apm m’apporte beaucoup. J’ai en mémoire l’intervention de Thierry Pick. Il sait t’embarquer avec une vraie vision d’entreprise tout en distillant au fil de la journée des outils concrets. Il te montre que le dirigeant doit être pragmatique et que le bonheur est rentable. A cette époque, nous avions déjà entrepris la mise en place de la méthode agile dans l’entreprise. L’intervention de Thierry Pick a fini de me convaincre et j’ai accéléré ce projet. Son expertise a été importante pour trouver le bon curseur entre liberté et responsabilité. L’agilité était un premier jalon posé vers l’entreprise libre. D’ailleurs plutôt qu’entreprise libérée, je préfère cette notion d’entreprise libre. On peut laisser « vivre les équipes » tout en étant très responsable quand le modèle est bien partagé par tous et compris. »

« L’Apm, c’est précisément un univers propice à toutes les réflexions, un moment d’ouverture au sens global. Ce n’est pas un remake de mes études de commerce très centrée sur telle ou telle matière. C’est un espace où l’on peut penser différemment. »

Chaque jour, Comerso redistribue et sauve des poubelles l’équivalent de 40 tonnes  de marchandise, soit l’équivalent de 80 000 repas par jour redistribués aux associations.

#entreprise #libre #gaspillage #zerodéchet

janvier 14th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Xavier-Guilhou

ExtraClub Live Apm exceptionnel avec Xavier Guilhou le 20 décembre dernier.  Ce live Apm aide à discerner ce qui se joue depuis 2 mois en France à travers ce mouvement des Gilets jaunes. Protéiforme dans ses revendications, sa structure, ses actions, il nous laisse sidérés et stupéfaits. Il active des peurs et des colères, des espoirs et des désillusions.

Xavier Guilhou, expert Apm depuis plus de 20 ans, est un spécialiste international reconnu dans les domaines de la prévention des risques, le pilotage de crises, et l’aide à la décision stratégique. Ancien responsable de la DGSE dans les années 1980, fortement engagé dans la montée en puissance des Opérations Spéciales (COS) dans la décennie 90, il a une longue expérience sur le terrain des crises internationales ainsi qu’aux niveaux étatiques et interallié, mais aussi des crises économiques et sociales au travers de ses responsabilités exécutives et opérationnelles au sein du monde des entreprises.

Il nous permet de : 

  • expliciter les événements
  • ouvrir au questionnement (cher à l’Apm !)
  • aider à discerner au delà du discours superficiel
  • aborder l’impact des crises sécuritaires et sociétales sur les entreprises.

Leitmotiv de l’Apm  : remettre de l’humanité, de la prise de recul, de la profondeur stratégique. Merci Xavier de nous y aider.

#Crise #Giletsjaunes #XavierGuilhou

A propos de l’Apm : 8 000 dirigeants francophones de PME, ETI, Grands Groupes et jeunes entrepreneurs s’engagent chaque mois à se questionner, échanger, partager et se perfectionner au sein de clubs d’une vingtaine de dirigeant(e)s. Cette communauté globale de dirigeants, engagés à faire progresser durablement leur entreprise, est présente dans 34 pays. www.apm.fr
#entrepreneur #PME #PMI #ETI #innovation #management

janvier 7th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Alexandre-Apm

Quand la liberté individuelle devient un moteur collectif

Alexandre Amigouet, chef d’entreprise fonctionne sans horaire, ni bureau. Ce mode de travail peut paraître surprenant, mais pour le trentenaire, cette méthode est instinctive et naturelle. Passé des bancs de la fac directement à ceux de l’entrepreneuriat – sans passerelle-, Alexandre souligne : « j’ai commencé à travailler sans que mon regard ne soit biaisé par un fonctionnement traditionnel. Je n’avais donc pas de schéma préétabli à suivre. Cela explique probablement que cette liberté soit juste une normalité. Cela ne me paraît pas atypique. Tous les salariés bénéficient de cette même organisation, sans bureau, ni horaire. »

Très épris de liberté, Alexandre a développé ses entreprises en ne voulant pas imposer aux autres ce qu’il n’aurait pas aimé qu’on lui impose. A l’école, il aimait déjà défier l’ordre établi en remettant en cause l’autorité si elle ne s’accompagnait pas de la compétence. Son organisation repose sur un modèle décentralisé au sein duquel il n’y a pas de hiérarchie. Pour que cela soit efficace, chaque personne doit avoir un sens des responsabilités aigu et une capacité de décisions importante. Le choix des profils est important pour ne pas mettre en difficulté une personne qui a besoin d’un cadre strict et formel pour s’épanouir.

Selon Alexandre : « chacun est libre, mais la liberté se prend et s’apprend tous les jours. Une de nos collaboratrices a voulu déménager. Cela n’a posé aucun problème. Puisque nous travaillons sans bureau. Dans une entreprise plus traditionnelle, elle n’aurait pas pu conserver son boulot. Nous avons cette chance de travailler, chacun, là où nous sommes. Si nous avons une obligation personnelle, comme celle d’aller à une réunion d’école, c’est possible de le faire sans avoir à poser de congé et à condition que ce temps reste acceptable pour assurer sa mission. Il faut donc apprendre à réguler le temps. »

Et d’ajouter : « Les avantages sont très nombreux. Ce sont les actes et les bons exemples qui sont les moteurs. On n’est pas le chef car on a une fonction ou une posture. On est légitime par ses actes. Nous nous adaptons aussi en permanence à nos clients. L’agilité facilite la qualité de l’accompagnement. Sans bureau, on peut travailler chez soi, dès que c’est utile. En étant en immersion, on est souvent plus pertinent. Enfin, ce modèle repose sur une grande confiance entre nous tous. De la liberté individuelle, il faut en faire un moteur collectif. Pour innover, c’est très productif, car nous sommes tous très attentifs aux idées des autres. Grâce à cet état d’esprit, des projets tels que  ’l’Agence des Blogueuses’, une idée née en interne a pu émerger et se poursuivre en start-up. »

L’Apm a aidé Alexandre à poser des mots sur son organisation. Il ne se sent pas jugé en dépit d’un modèle d’entreprise qui peut sembler atypique. Il apprécie cette bienveillance. Il aborde chaque expertise sans a priori, ni jugement. Apprendre, oui. Mais en toute liberté.

Focus sur Insaniam est une société innovante de Conseil en Stratégie opérant sous l’angle de l’agilité, de l’esprit du numérique et des outils digitaux. Ses activités sont de trois ordres : accompagner ses clients via des actions de conseil, d’accompagnement et de formation professionnelle / proposer des services opérationnels tels que la création de vidéos, la conception graphique, la réalisation de sites internet… / s’appliquer ses conseils via des projets de type startup comme une Agence de Blogueuses ou un réseau des professionnels de la formation.

#GenY #agilité #numérique

novembre 26th, 2018

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Page suivante »




Où nous trouver ?

Metro : Sentier ou Bourse(L3) ou Grands Boulevards (L8 ou 9) (5 mn à pied)
RER A,B,D : Châtelet – Les Halles (12 mn à pied)

La Maison de l’Apm
120 – 122, rue Réaumur
75002 Paris

+33 (0)1 53 00 13 50