L’avocat du Diable ou l’avocat de l’Ange ?

Dans un processus de créativité collective, celui-ci est souvent freiné par les remarques négatives des participants plus enclins à voir le verre à moitié vide que le verre à moitié plein. Mario Varvoglis nous donne un conseil pour accélérer le processus créatif en se concentrant sur ce qui permet de l’enrichir collectivement.

Docteur en Sciences Cognitives et spécialiste en techniques heuristiques de résolution de problèmes, Mario Varvoglis a commencé sa carrière en tant que chercheur dans des laboratoires américains (New York, Princeton) ; ses recherches portant sur la communication non-verbale, l’intuition, les états modifiés de conscience et la créativité.
Installé en France depuis 1985, il est expert en créativité, innovation et intelligence collective.

Partager cet article

Comment (1)

  • L’avocat du Diable ou l’avocat de l...

    […] Dans un processus de créativité collective, celui-ci est souvent freiné par les remarques négatives des participants plus enclins à voir le verre à moitié vide que le verre à moitié plein. Mario Varvoglis nous donne un conseil pour accélérer le processus créatif en se concentrant sur ce qui permet de l’enrichir collectivement.  […]

    28 avril 2015 at 0 h 01 min

Comments are closed.