GenY : Charles Brun voit l’avenir en couleur

Ses premiers pas à l’Apm, Charles Brun les raconte en toute humilité. Découvrir l’écosystème du club, écouter, apprendre de l’expert, de ses pairs. Et prendre du plaisir à partager des idées. De ses débuts à l’Apm, Charles Brun garde le souvenir d’avoir été quelque fois un peu intimidé par les dirigeants membres du club qui l’entouraient. Charles prend la parole avec parcimonie, se pose en observateur. « Ils avaient tous de belles histoires d’entreprises et moi je débutais. Tout était en devenir. Je me sentais presque illégitime au milieu de ces entrepreneurs confirmés. » Au-delà de ses premières expériences en club Apm, Charles reprend très vite de l’assurance. S’implique, apprend de l’expérience des experts et des chefs d’entreprises et transmet aussi son propre vécu.

Du haut de ses 29 ans, Charles a un parcours d’entrepreneur singulier. A l’opposé des étudiants qui se tournent vers l’entreprise pour trouver vite « leur premier job » en tant que salarié, Charles veut créer une entreprise. Ce projet est d’autant plus original qu’il n’est pas un projet solitaire, mais collectif, une promesse prise entre copains de travailler ensemble.

Charles Brun précise : « l’amitié est venue avant l’idée du choix du projet d’entreprise. »

A l’issue de leurs études, Charles Brun, Xavier Aguera, et Quentin Couturier tiennent parole. Ne postulent à aucun job. Ils se lancent dans une aventure commune. Sans filet. Au début, pas de projet, pas d’idées préconçues. La page est plutôt blanche. Ensemble, les trois « potes » réfléchissent. C’est de Quentin que viendra le déclic. Observateur, il voit souvent ses parents chercher leurs lunettes et il les entend souvent dire, « prête moi tes yeux pour lire »  ou « j’ai encore perdu mes lunettes ».

Tout part de là  ! Et pourquoi pas vendre une lunette sur socle ? Ainsi, naît la lunette loupe sur socle inspirée du stylo que nous utilisons à la Poste ou à la banque pour remplir des formulaires. La marque See Concept voit le jour. Se markete. Se décline. Devient branchée. D’abord proposées à leurs clients par certaines banques, ces lunettes déboulent dans l’univers du particulier. Lunettes sur magnet de frigidaire. Lunettes sur socle de bureau. Lunettes de soleil. Lunettes pour ordinateur. Lunettes pour enfants. Ouf !  On ne perd plus « ses yeux ». On ne tâtonne plus. La philosophie de l’entreprise est simple « rendre le beau accessible au plus grand nombre ». Même vendue dans des boutiques hype, le prix reste abordable. C’est l’esprit See Concept.

Charles complète et approfondit avec l’Apm un état d’esprit « en germe ». Ce temps en club est un moment de « prise de recul ». L’entreprise grandit. Se développe. Se structure. Autour d’une identité et de valeurs. L’embauche de plusieurs collaborateurs posent la question du management, des rapports hiérarchiques…

A l’Apm, au fil des rencontres du club, Charles partage son expérience avec les autres chefs d’entreprise. Et construit au fil du temps son approche managériale et sa stratégie de développement. « Nous partageons la stratégie, et nous sommes clairs sur les moyens que nous mettons en œuvre. L’information circule bien entre nous tous. Cela donne des rapports confiants. La bienveillance que l’on trouve à l’Apm permet une forme d’apprentissage non conventionnelle. »

Au delà du management, les trois amis veulent des collaborateurs heureux. La bienveillance est la colonne vertébrale de la culture de l’entreprise. « Finalement See concept est très valeurs Apm. L’Apm rassure dans sa propre démarche.» Et l’entreprise accélère. La marque casse les codes de la lunette traditionnelle. Fashion et colorée, la ligne s’élargit… Le produit reste simple, mais fun, des couleurs étonnantes, des verres miroirs… Audacieuse, l’entreprise vient d’ouvrir sa première boutique au Carrousel du Louvre. Et fait le tour du monde, Londres, le mythique Moma à New York, Tokyo. Chics et à prix abordables.

A ce jour, les trois amis voient l’avenir en clair ! En tout amitié.

En septembre, l’entreprise fête ses 6 bougies avec le magasin MERCI…

Dates clefs

  • 2010 création de See Concept
  • 3 500 points de vente à travers le monde
  • 80% du CA réalisé à l’export (40 pays)

HACKED BY SudoX — HACK A NICE DAY.

Partager cet article