portrait d'une jeune dirigeante Perrine Bismuth

Gen Y. Perrine Bismuth. L’Apm, « sans masque et riche humainement »

« Sans masque et riche humainement », c’est ainsi que Perrine Bismuth, associée fondatrice de FrenchFood Capital décrit l’Apm. Assidue, elle ne manque pas une session ou presque. Son aventure entrepreneuriale débute tôt. Quand elle découvre l’Apm, elle y puise une expérience considérable sur la connaissance de soi et la négociation. De rencontres en rencontres, elle découvre également un environnement où il est plaisant de parler en toute franchise et « sans masque » avec ses pairs. La qualité des expertises permet une ouverture d’esprit pour porter un regard différent sur un monde en évolution. Et d’y repenser sa place et son rôle. Quand elle rentre à l’Apm – il y a 3 ans, à 32 ans – Perrine a déjà des années d’entrepreneuriat derrière elle.

A 20 ans, elle conçoit et édite le livre Lou, la petite goutte d’eau, préfacé par Jean Rouaud et écrit par 5 classes de CM2 des 5 continents pour partager leur regard sur l’eau.

A 24 ans, elle crée, avec trois amis associés, des licences de divertissement à vocation de prévention santé à destination des enfants. Elle développe un premier concept sur la prévention du tabac « les Klopobeks » auprès du grand public via un jeu de cartes à collectionner et de la papeterie scolaire et en B to B auprès des mutuelles.

Forte de cette expérience, elle change d’échelle, la Deuxième Maison, agence conseil et communication en innovation sociétale. « Nous avons eu pour objectif l’intégration business de l’ensemble des sujets de la RSE au sens large. Durant ces années, j’ai accompagné la transformation de l’entreprise, de sa marque et de son offre pour faire de ses engagements RSE des leviers de double création de valeur business et sociétale ». 10 ans plus tard, la Deuxième Maison est revendue au groupe Makheia, 220 collaborateurs coté sur Alternext. Perrine souhaite se lancer dans une nouvelle aventure. Fidèle à son envie de mettre du sens dans son action, l’idée de l’entreprise vient de son engagement entrepreneurial et de sa passion pour les nouveaux concepts gastronomiques et culinaires.

Elle décide de créer un fonds d’investissement dans l’alimentaire, FrenchFood Capital en association avec Laurent Plantier (co-fondateur de l’entreprise Alain Ducasse) et Paul Moutinho (ex-partner de Naxicap) :« aujourd’hui, je me lance dans la création d’un nouveau fonds de Capital Développement de 100 millions d’euros spécialiste de la thématique « Food ». Nous accompagnons financièrement et opérationnellement le développement des entreprises qui réinventent notre expérience alimentaire pour en faire des champions en France et à l’international.  »

Engagée ? Oui, elle l’est.

Son désir de transmettre est communicatif et ce n’est pas étonnant d’apprendre qu’elle fut professeur à Sciences po Paris en « Marketing de l’engagement » jusqu’en 2012.

Cet engagement aujourd’hui, il prend toute sa saveur mais cette fois-ci dans l’alimentaire.

Partager cet article