seminaire-Demain-Apm

Un immense merci aux  197 Présidents, 140 experts, 13 administrateurs, 6 référents et 19 salariés Maison Apm rassemblés le 27 mars dernier à l’hippodrome de Longchamp autour de Demain l’Apm. C’était une nouvelle étape importante du projet lancé lors des séminaires réseau au printemps 2018. A l’été 2018, le Conseil d’administration a décidé de réaffirmer l’Adn de l’Apm – qui sommes nous ? – et de co construire la vision – où allons-nous ?

En février dernier, vous avez été 4 271 à partager vos propositions et nourrir de riches échanges au sein des clubs lors de la consultation Demain l’Apm. 6 861 propositions ont été produites ! Plus de 61 % des participants se déclarent prêts à être consultés et plus de 16 % à avoir un rôle plus actif autour de Demain l’Apm.

Lors de la consultation, les parties prenantes de l’Apm (dirigeants, animateurs, experts, référents, maison Apm) ont  réaffirmé ce qu’ils veulent absolument conserver – ce qui fait l’essence de l’Apm – et identifié les évolutions  à engager et amplifier à l’avenir.  80% ont déclaré que la version 1 de la raison d’être et la mission de l’Apm présentée par Stanislas Desjonquères le 27 mars dernier les met en mouvement.

En mai, 392 animateurs Apm se retrouvent à Annecy pour continuer à challenger et enrichir la co construction de Demain l’Apm. 

Ensemble, 9 000 acteurs construisent l’Apm de demain.

avril 19th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Caupenne-Apm

La négociation : comment s’organiser dans les premiers instants ? La négociation s’est avant tout une question d’équipe. L’enjeu est d’apporter une plus value à une stratégie générale. Christophe Caupenne est expert Apm. Il intervient sur la psychologie de la négociation et la prise de décision.

#management #negociation #expertise

avril 16th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Apm-grandit

En mars, 2 clubs Apm ont démarré : Annecy 4, animé par Nathanaël Fresnois, fondateur de Go for it agency et Montpellier 3, animé par Simon Besnard, délégué développement et territoire chez ENGIE Green.

En avril, c’est au tour d’Orléans 3 et Nancy 4 de démarrer. Un Pilote est mené avec Clémence Deback à Orléans 3 accompagné par Florence Canler : le club va vivre des rencontres allant de 1,5 jours à 1 jour avec de la pédagogie inversée, de l’expertise prolongée, des regards croisés, du co-développement avant la rencontre…

Merci à l’équipe des consultants pédagogiques, l’équipe adhérents, compta et aux experts qui entrent dans cette expérimentation et se sont s’adapté à cette expérimentation,  à Clémence qui a eu envie de tester et à Florence qui accompagne le projet… . L’agilité est le maître mot. La constitutive s’est faite lors d’un interclubs piloté par Isabelle de Bussac  et et Evelyne Pelissier-Treunov. Merci à tous de votre implication.

Nancy 4 est animé par Alexandra Hummer accompagnée par Thomas Gresset…  Il démarre avec 16 dirigeant(e)s et ils seront 17 en juin prochain. Bravo pour cette dynamique !

#dynamisme #région #Annecy #Montpellier #Orléans #Nancy #Apm

avril 15th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Foenkinos-apm

Vous vous posez des questions sur vos futurs recrutements ? Notre expert Apm, Stéphane Foenkinos, directeur de casting dans le cinéma, vous explique comment s’enrichir de nouveaux talents différents !

#recrutement #dirigeant #apm

avril 10th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Bohin-Regnier-Apm

Audrey Régnier, ancienne directrice de la visite de l’entreprise, et son mari, Fabien ont repris Bohin France il y a un an, dernier fabricant français d’aiguilles et d’épingles pour écrire une nouvelle page de son histoire. Audrey a depuis rejoint l’Apm dans l’Orne.

Industrie au féminin – reprendre l’entreprise : la décision d’Audrey a été motivée par 186 années d’une aventure incroyable, un fondateur haut en couleurs, une production unique, un savoir-faire ancestral qui s’exporte dans le monde, de bâtiments magnifiques (classé aux Monuments Historiques), de belles perspectives d’avenir et de grands projets à mener. Et si vous découvriez cette histoire hors du commun ?

Une #entreprise qui poursuit sa #transformation avec une marque garante d’authenticité

En janvier 2018, Bohin France est rachetée par un couple, Audrey et Fabien Régnier. Lui, directeur de banque. Elle, à l’époque salariée de Bohin en charge du musée de la Manufacture Bohin. Ce rachat s’est noué comme si le fil de la tradition était si solide que l’entreprise ne pouvait appartenir qu’à une personne qui faisait partie de son histoire. Très vite, ils comprennent les nouveaux enjeux d’avoir à gérer une entreprise en étant actionnaires et décident d’asseoir leur transformation sur les valeurs anciennes qui ont fait l’atout de Bohin.

« Notre histoire est légitime, et il est essentiel de développer l’activité en renforçant l’attachement à la marque. Les produits sont authentiques et d’une qualité irréprochable. Nous souhaitons le faire savoir. Alors nos rêves sont ambitieux, faire de la démarche éco responsable un projet de fond porté intérieurement par tous les salariés, développer les ventes en France et à l’international, approfondir le lien avec nos clients. » Audrey confirme que le fil de la tradition est solide et l’envie de persévérer intact.

Revenons sur l’histoire… d’un enfant doté du gène de l’#entrepreneuriat

L’histoire mérite d’être racontée tant elle est incroyable. Benjamin Bohin a 17 ans quand il reprend l’entreprise familiale. Son père a une société qui fabrique des boîtes en bois. A l’époque, la fabrication est artisanale et Benjamin souhaite débuter la production en série. Il a 11 ans à peine quand il fugue face au refus de son père d’écouter ses conseils. Trois tentatives de fugue et quelques années plus tard, Benjamin parvient à convaincre son père d’industrialiser la production et de lui laisser les rênes de l’entreprise. Benjamin s’engage à faire de cette reprise un succès et se lance quelques années plus tard dans la fabrication d’épingles puis d’aiguilles.

La première #transformation : le passage à l’industrialisation

Il tient parole et met en musique ses rêves de transformation. Il révolutionne le très artisanal secteur du monde de l’épingle. A l’époque, les épingles se font à domicile, et occupent une partie des habitants de la ville. Benjamin prend la décision d’industrialiser la fabrication. Il trouve un lieu en bordure de rivière où il achète une deuxième usine… Tout est là : le fer, l’eau, la main d’œuvre, l’envie de bien faire. L’entreprise diversifie ses produits et élargit sa gamme : Bohin lance la production des aiguilles dont l’usinage et la façon relèvent d’un process complexe. Bohin se développe et voit grand. L’entreprise vit des années glorieuses jusqu’à la fin de la première guerre mondiale. Les modes de consommation changent, la main d’œuvre manque, la conjoncture économique mondiale est dure. Comme de nombreuses industries, Bohin entame un déclin qui la conduit à la liquidation judiciaire en 1997.

Bohin se cherche un modèle, et se #réinvente à partir d’un #échec

Après 5 générations de Bohin à sa tête, l’ancien directeur commercial de l’entreprise, Didier VRAC, achète BOHIN en 1997. Il prend des décisions clefs : rapatrier le siège social et la totalité de la production à Saint Sulpice-sur-Risle (Orne). L’entreprise quitte Issy les Moulineaux pour renouer avec l’origine de son histoire et de sa production,  entamer un gros travail pour rassurer et fidéliser ses clients, ses fournisseurs et exporter le savoir faire de Bohin dans le monde.

Un JT de 13 heures propulse l’entreprise sous les projecteurs

En 2000, un magnifique reportage se tourne sur l’histoire et les savoir faire de Bohin. L’engagement pour un produit d’une qualité irréprochable, l’attachement des salariés à l’entreprise, l’ancrage local. L’histoire parle au public qui accourt pour découvrir la grande manufacture et l’exceptionnel outil de production, ainsi que l’histoire des hommes et des femmes qui  font tourner Bohin. L’affluence pousse l’entreprise à s’organiser et l’idée de fonder un musée germe. Conçu comme une expérience à vivre pour comprendre le produit et sa fabrication, le musée, géré selon un partenariat public-privé, attire désormais un public toujours plus nombreux !

#entrepreneur #bohinfrance #patrimoine #industrie #Orne

avril 9th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Vernier-Apm

Rencontrez Eric Vernier, expert Apm depuis 2008 ! Il accompagne aujourd’hui les #dirigeants sur le #blanchiment et l’exposition des #pme à ce risque. En quoi l’économie mafieuse représente telle une nouvelle concurrence déloyale pour les entreprises ?

Directeur de la Chaire Echanges et Risques Internationaux à l’ISCID, il est maître de conférences en finance à l’Université du Littoral Côte d’Opale et consultant sur les questions de blanchiment de capitaux depuis plus de 20 ans. Il est l’auteur de « Techniques de blanchiment et moyens de lutte » et « Fraude fiscale et Paradis fiscaux » chez Dunod.

avril 2nd, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Sylvie Guinard

Toute jeune, Sylvie Guinard aurait adoré être spationaute. A l’époque, l’école de pilote de chasse pour y arriver n’était pas autorisée aux filles. Très jeune, elle a donc dû réorienter sa carrière ! Devenue ingénieur, la jeune femme de moins de 30 ans, mariée, un enfant, est de retour à Lyon et veut devenir ingénieur d’affaires. Rapidement, elle se fait dire qu’on ne lui laissera pas sa chance dans ce métier à peine naissant !

J’étais donc partie pour créer mon entreprise. Mon grand père, qui a vu mon intérêt pour la création d’entreprise, m’a proposé il y a une dizaine d’années de relever le challenge de reprendre l’entreprise familiale implantée dans le Rhône. Ensemble, nous avons relevé le défi”, explique l’actuelle Présidente de Thimonnier.

Seules 10% des entreprises se transmettent de façon intra familiale. « Une des problématiques de la transmission intra familiale tient à la dilution du capital à travers les différentes branches de la famille surtout quand on a 180 ans d’histoire ! Quand j’ai racheté le capital de l’entreprise il y a 4 ans, il y avait 14 actionnaires. L’enjeu pour le dirigeant familial est d’avoir assez de force de décision pour amener l’entreprise à vivre ses transformations”, explique-t-elle.

Imaginer plus grand

Sylvie est à l’Apm depuis 5 ans et l’Apm l’aide à voir grand. Depuis 60 ans, nous sommes constructeurs de machines d’emballages souples pour des usages médicaux (poches de perfusion…), l’agro alimentaire (gourdes de compote, berlingots…), la détergence & cosmétique… . Plus de 3 000 machines Thimonnier tournent aujourd’hui à travers le monde. Le médical nous a amené l’exigence. L’agro alimentaire, la cadence. Cette combinaison d’expériences rend possible la réindustrialisation en France. Thimonnier a fait partie du premier programme accélérateur PME de BPI France

“Pour poursuivre notre développement, je ressens le besoin très net de faire monter en puissance l’ensemble de mes managersJ’ai besoin de relais en interne et d’une entreprise qui se met en ordre de marche pour y arriver.”  

Olivier Torrès, enseignant chercheur, m’a un jour expliqué que depuis la révolution française, on magnifie le mot petit comme sympathique et que l’on rejette volontiers ce qui est grand. C’est l’une des problématiques culturelles de la France. 

Au moins pour les enfants, les collaborateurs, les collaboratrices, laissons les voir grand”, souligne Sylvie.  Inspirant.  

Thimonnier, membre de la French Fab, est multi récompensée : Finance de Confluence PME (2013), Transmission des Femmes en Action (2013), Industrie de La Tribune Women’s Awards (2013), Entrepreneur de l’année de la Fête de l’entreprise (2014), Export des Trophées PME Bougeons Nous (2015), femme Chef d’entreprise de l’année des Femmes de l’économie (2016), Innovation du Coup de coeur de l’Eco (2016), Dirigeant de l’année de Chef d’Entreprise (2018)…  

En chiffres : 3 000 machines tournent à travers le monde /15M€ de CA / 80% hors Europe / 80 collaborateurs /180 ans d’histoire.

#Industrie #entrepreneuriat #féminin #apm

mars 8th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Jean-Marc Descotes

Comme chaque mardi, retrouvez la Minute Expert Apm, à découvrir également sur notre chaîne Youtube Apm.

Jean-Marc Descotes, est vice champion du monde de karaté. Il dirige une entreprise de sport santé depuis 19 ans : Cami, Sport et Cancer. 

Thème et conviction autour d’une de ses expertises à l’Apm :  la santé du #dirigeant est le premier capital immatériel de l’entreprise. #oser prendre du temps pour soi #équilibre de vie harmonieux entre vie personnelle et professionnelle.

#dirigeant #santé #équilibre #vie #pro #perso

février 26th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Benoit de Rosamel-Apm

La Poste mène une réflexion de fond sur les problématiques de transformation : évolutions des activités traditionnelles – courrier et fréquentation des bureaux de postes en déclin structurel-, développement de relais de croissance et formation des 250 000 collaborateurs et 75 000 facteurs du groupe la Poste aux nouveaux métiers. Benoît de Rosamel est directeur régional Méditerranée de la Banque postale au sein du groupe la Poste. Il revient sur cette transformation à marche forcée.

Comment les hommes et les femmes de l’entreprise vivent-ils cette transformation de l’intérieur ?

Je pense que l’histoire est un puissant moteur dès lors qu’on en comprend le sens. Ainsi, les hommes et les femmes du groupe La Poste adhérent car ils comprennent les enjeux historiques de notre groupe et ils en deviennent les premiers acteurs. Ainsi pour la banque, les 1 000 responsables de la clientèle professionnelle en bureau de poste seront tous recrutés parmi les postiers. Pour accompagner cet apprentissage, ce passage d’un métier à un autre, nous avons créé une école de la « Banque & du Réseau » en interne pour former ces collaborateurs au métier de banquier.

La banque n’est pas un simple produit de distribution, notre premier métier est le conseil. Avec cette approche, le numérique est un outil qui vient enrichir l’usage mais qui ne remplace pas l’accompagnement humain qui est notre ADN. Si nous avons une telle adhésion des collaborateurs à cette transformation, c’est qu’ils savent que nous avons des atouts considérables dans la dimension de proximité avec une présence très forte sur tout le territoire (17 000 points de contact) et des valeurs humaines très ancrées.

La contrainte pousse-t-elle à l’innovation ?

Oui, bien sûr. En rachetant Kisskissbankbank, nous élargissons notre offre pour pouvoir proposer de nouveaux usages bancaires. C’est un moyen de diversifier notre approche. C’est la même chose quand nous mettons en place le coffre-fort numérique via l’application Digipost+ ou le tiers de confiance avec l’I.N., l’identité numérique en toute confiance.

En quoi l’Apm permet d’accompagner votre réflexion ?

En tant que dirigeants, nous nous sentons parfois seuls dans nos fonctions et face à ces transformations. L’Apm est un lieu de rencontres qui permet d’évoluer. De réfléchir et échanger. On ne peut pas demander aux autres de se transformer, si on ne se transforme pas soi-même. C’est ainsi que nous pouvons accomplir les changements en se faisant confiance.

La transformation du groupe la Poste – De quoi parle-t-on ?

Exemples de cette transformation en cours :

  • le développement de bureaux de poste innovants en aéroport avec de nouveaux services qui tiennent compte des usages liés au numérique. Autre domaine, dans un contexte de mégalopole où la circulation devient de plus en plus difficile voire interdite, La Poste et les postiers sont légitimes pour acheminer demain produits, colis, mais aussi nouveaux services chez tous les habitants de ses villes comme ChronoFresh (livraison de produits frais en 24h) par exemple.
  • Pour les seniors peu familiers avec le numérique, La Poste développe de nouveaux produits et métiers pour aider, simplifier et accompagner nos aînés avec  Ardoiz, une tablette numérique à destination des seniors, des services liés à la santé tels que le transport de médicaments à domicile avec Asten Santé ou encore Proxi course pour la livraison de repas à domicile.
  • La Banque Postale vient de lancer platform58, un incubateur fintech et assurtech pour intégrer les nouveaux usages et services du numérique. Nous lanceront très bientôt Cashbee, une application mobile pour aider les ménages à épargner avec des outils d’analyse de budget basés sur l’intelligence artificielle.
  • Kiss Kiss Bank Bank, plateforme de crowdfunding, a été intégrée nativement dans la future banque 100% digitale de la Banque Postale : « My French Bank » qui sera lancé à l’été 2019 !

#transformation #250 000 salariés #75 000 facteurs #management

février 25th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

Ali BENMAKHLOUF - Apm

Retrouvez chaque mardi nos Minutes Expert Apm.

1 expert vs 1 sujet en 1mn20. La première thématique présentée par Ali Benmakhlouf, philosophe des sciences, expert Apm depuis 2017, concerne les et les hommes.

Minute Expert avec Ali Benmakhlouf Des robots et des hommes

#Collaboration #Coopération avec les robots dans le milieu chirurgical, les écoles, les Epad…  , quel est le prix que l’on paye pour un tel progrès technique ? Grâce à la transversalité des disciplines, on a quelques idées de la coopération hommes – robots.

Ali Benmakhlouf, agrégé de philosophie, professeur à l’université Paris-Est Créteil, membre de l’Institut Universitaire de France, auteur de La force des raisons : logique et médecine (Fayard, 2018).

Biographie d’Ali Benmakhlouf : Agrégé de philosophie, il enseigne la philosophie arabe et la philosophie de la logique à l’Université de Paris Est-Créteil Val-de-Marne tout en étant également présent dans la vie intellectuelle du Maroc par sa participation à des colloques et conférences mensuelles. Il est l’auteur d’ouvrages sur Averroès, Montaigne ainsi que sur des philosophes logiciens. Impliqué dans la vie publique, Ali Benmakhlouf est président du Comité consultatif de déontologie et d’éthique de l’Institut de recherche pour le développement et vice-président du Comité consultatif national d’éthique. Il intervient auprès des dirigeants à l’Apm depuis 2017.

#prospective #philosophie #sciences #management

février 19th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

« Page précédentePage suivante »

CONTACTER L'APM





Informations

Au service et à l’écoute des acteurs de l’APM !

La Maison de l’Apm
120 – 122, rue Réaumur
75002 Paris

+33 (0)1 53 00 13 50