Sylvie Guinard

Toute jeune, Sylvie Guinard aurait adoré être spationaute. A l’époque, l’école de pilote de chasse pour y arriver n’était pas autorisée aux filles. Très jeune, elle a donc dû réorienter sa carrière ! Devenue ingénieur, la jeune femme de moins de 30 ans, mariée, un enfant, est de retour à Lyon et veut devenir ingénieur d’affaires. Rapidement, elle se fait dire qu’on ne lui laissera pas sa chance dans ce métier à peine naissant !

J’étais donc partie pour créer mon entreprise. Mon grand père, qui a vu mon intérêt pour la création d’entreprise, m’a proposé il y a une dizaine d’années de relever le challenge de reprendre l’entreprise familiale implantée dans le Rhône. Ensemble, nous avons relevé le défi”, explique l’actuelle Présidente de Thimonnier.

Seules 10% des entreprises se transmettent de façon intra familiale. « Une des problématiques de la transmission intra familiale tient à la dilution du capital à travers les différentes branches de la famille surtout quand on a 180 ans d’histoire ! Quand j’ai racheté le capital de l’entreprise il y a 4 ans, il y avait 14 actionnaires. L’enjeu pour le dirigeant familial est d’avoir assez de force de décision pour amener l’entreprise à vivre ses transformations”, explique-t-elle.

Imaginer plus grand

Sylvie est à l’Apm depuis 5 ans et l’Apm l’aide à voir grand. Depuis 60 ans, nous sommes constructeurs de machines d’emballages souples pour des usages médicaux (poches de perfusion…), l’agro alimentaire (gourdes de compote, berlingots…), la détergence & cosmétique… . Plus de 3 000 machines Thimonnier tournent aujourd’hui à travers le monde. Le médical nous a amené l’exigence. L’agro alimentaire, la cadence. Cette combinaison d’expériences rend possible la réindustrialisation en France. Thimonnier a fait partie du premier programme accélérateur PME de BPI France

“Pour poursuivre notre développement, je ressens le besoin très net de faire monter en puissance l’ensemble de mes managersJ’ai besoin de relais en interne et d’une entreprise qui se met en ordre de marche pour y arriver.”  

Olivier Torrès, enseignant chercheur, m’a un jour expliqué que depuis la révolution française, on magnifie le mot petit comme sympathique et que l’on rejette volontiers ce qui est grand. C’est l’une des problématiques culturelles de la France. 

Au moins pour les enfants, les collaborateurs, les collaboratrices, laissons les voir grand”, souligne Sylvie.  Inspirant.  

Thimonnier, membre de la French Fab, est multi récompensée : Finance de Confluence PME (2013), Transmission des Femmes en Action (2013), Industrie de La Tribune Women’s Awards (2013), Entrepreneur de l’année de la Fête de l’entreprise (2014), Export des Trophées PME Bougeons Nous (2015), femme Chef d’entreprise de l’année des Femmes de l’économie (2016), Innovation du Coup de coeur de l’Eco (2016), Dirigeant de l’année de Chef d’Entreprise (2018)…  

En chiffres : 3 000 machines tournent à travers le monde /15M€ de CA / 80% hors Europe / 80 collaborateurs /180 ans d’histoire.

#Industrie #entrepreneuriat #féminin #apm

mars 8th, 2019

Publié dans: Actualité

Laissez un commentaire

CONTACTER L'APM





Informations

Au service et à l’écoute des acteurs de l’APM !

La Maison de l’Apm
120 – 122, rue Réaumur
75002 Paris

+33 (0)1 53 00 13 50