GenY – L’entreprise libre, selon Pierre-Yves Pasquier

PierreYves Pasquier-Apm

Pierre-Yves Pasquier évoque ainsi la création de Comerso : « j’avais l’idée, le nom, même, mais pas le modèle. Créer une entreprise relevait d’un écran de fumée… et pourtant j’avais fait une école de commerce, souligne-t-il avec humour. J’ai rencontré Rémi, mon associé, lors d’un trajet Blablacar et soudain un échange avec lui a permis de jeter les bases de notre collaboration future. Lui est à l’aise avec le financement et moi, plus avec le commerce. Cela peut paraître insolite d’initier un projet d’entreprise dans un voiture, mais cela s’est passé exactement ainsi. »

En cofondant Comerso avec Rémi Gilbert, Pierre-Yves a eu des choix à faire. Lieux d’implantation, lancement de l’activité, développement des solutions logicielles, cadre juridique…. 

Pierre-Yves et Rémi souhaitaient préserver leur cadre familial et ne pas déraciner leur famille. Le choix s’est donc imposer de créer l’entreprise avec des bases géographiques distantes.

Pierre-Yves précise : « très vite, au lieu d’être un frein, la distance s’est avérée être un atout. Car elle permet d’être présent sur plusieurs territoires et donc de bénéficier de plus d’opportunités. En revanche, la distance nous oblige à une rigueur implacable. Un engagement doit toujours être tenu dans les temps. Si on propose de faire quelque chose, on doit le faire absolument. C’est la garantie que l’organisation fonctionne bien. Que tout soit fluide. Pour cela, nous devons être relativement synchrones. Donc on ne peut laisser passer du temps car cela impacte forcément l’autre. En fait, la distance renforce le lien car on porte encore plus une responsabilité mutuelle. Entre associés, on se parle dès que cela est nécessaire. Plutôt très souvent. » 

Responsabilité. Un mot qui compte pour cette entreprise particulièrement active dans le domaine de la gestion des invendus. Comerso a développé une solution d’optimisation pour la gestion des invendus. 

L’objectif initial des deux fondateurs était de permettre aux associations de pouvoir récupérer des invendus de qualité issus de la grande distribution et de gérer ces invendus de façon optimale du point de vue de la redistribution avec cette conviction profonde que les innovations technologiques actuelles permettent de lutter contre le gaspillage en favorisant la synergie entre les entreprises donatrices et les associations bénéficiaires.

Ils assurent aussi le transport des produits en s’appuyant sur des chauffeurs transporteurs en insertion. Aujourd’hui, ils considèrent que leurs services facilitent le lien entre la grande distribution et les associations et créent de la valeur pour les deux parties.

La société poursuit donc son développement rapide avec deux bases géographiquement distinctes l’une à Rennes et l’autre à Agen. Chaque entité a des compétences bien définies. A Rennes, les fonctions marketing et commerciales. A Agen, les fonctions supports et financières. Nous avons pu gagner du temps en fonctionnant ainsi. Et notre réseau de commerciaux couvre actuellement toute la France.

Ethique

Pour Pierre-Yves, « nous vivons dans une société qui produit suffisamment de ressources pour nourrir l’ensemble de la planète, mais elle les gaspille alors même que ces ressources peuvent être encore consommées ou utilisées. »

Penser différemment ?

« Oui, et l’Apm m’apporte beaucoup. J’ai en mémoire l’intervention de Thierry Pick. Il sait t’embarquer avec une vraie vision d’entreprise tout en distillant au fil de la journée des outils concrets. Il te montre que le dirigeant doit être pragmatique et que le bonheur est rentable. A cette époque, nous avions déjà entrepris la mise en place de la méthode agile dans l’entreprise. L’intervention de Thierry Pick a fini de me convaincre et j’ai accéléré ce projet. Son expertise a été importante pour trouver le bon curseur entre liberté et responsabilité. L’agilité était un premier jalon posé vers l’entreprise libre. D’ailleurs plutôt qu’entreprise libérée, je préfère cette notion d’entreprise libre. On peut laisser « vivre les équipes » tout en étant très responsable quand le modèle est bien partagé par tous et compris. »

« L’Apm, c’est précisément un univers propice à toutes les réflexions, un moment d’ouverture au sens global. Ce n’est pas un remake de mes études de commerce très centrée sur telle ou telle matière. C’est un espace où l’on peut penser différemment. »

Chaque jour, Comerso redistribue et sauve des poubelles l’équivalent de 40 tonnes  de marchandise, soit l’équivalent de 80 000 repas par jour redistribués aux associations.

#entreprise #libre #gaspillage #zerodéchet

janvier 14th, 2019

Posted In: Actualité

Leave a Comment

ExtraClub Live – « Gilets Jaunes, ce qui se joue et quel rôle pour le dirigeant ? » avec Xavier Guilhou

Xavier-Guilhou

ExtraClub Live Apm exceptionnel avec Xavier Guilhou le 20 décembre dernier.  Ce live Apm aide à discerner ce qui se joue depuis 2 mois en France à travers ce mouvement des Gilets jaunes. Protéiforme dans ses revendications, sa structure, ses actions, il nous laisse sidérés et stupéfaits. Il active des peurs et des colères, des espoirs et des désillusions.

Xavier Guilhou, expert Apm depuis plus de 20 ans, est un spécialiste international reconnu dans les domaines de la prévention des risques, le pilotage de crises, et l’aide à la décision stratégique. Ancien responsable de la DGSE dans les années 1980, fortement engagé dans la montée en puissance des Opérations Spéciales (COS) dans la décennie 90, il a une longue expérience sur le terrain des crises internationales ainsi qu’aux niveaux étatiques et interallié, mais aussi des crises économiques et sociales au travers de ses responsabilités exécutives et opérationnelles au sein du monde des entreprises.

Il nous permet de : 

  • expliciter les événements
  • ouvrir au questionnement (cher à l’Apm !)
  • aider à discerner au delà du discours superficiel
  • aborder l’impact des crises sécuritaires et sociétales sur les entreprises.

Leitmotiv de l’Apm  : remettre de l’humanité, de la prise de recul, de la profondeur stratégique. Merci Xavier de nous y aider.

#Crise #Giletsjaunes #XavierGuilhou

A propos de l’Apm : 8 000 dirigeants francophones de PME, ETI, Grands Groupes et jeunes entrepreneurs s’engagent chaque mois à se questionner, échanger, partager et se perfectionner au sein de clubs d’une vingtaine de dirigeant(e)s. Cette communauté globale de dirigeants, engagés à faire progresser durablement leur entreprise, est présente dans 34 pays. www.apm.fr
#entrepreneur #PME #PMI #ETI #innovation #management

janvier 7th, 2019

Posted In: Actualité

Leave a Comment

Pas d’horaire, pas de bureau, le modèle d’Alexandre

Alexandre-Apm

Quand la liberté individuelle devient un moteur collectif

Alexandre Amigouet, chef d’entreprise fonctionne sans horaire, ni bureau. Ce mode de travail peut paraître surprenant, mais pour le trentenaire, cette méthode est instinctive et naturelle. Passé des bancs de la fac directement à ceux de l’entrepreneuriat – sans passerelle-, Alexandre souligne : « j’ai commencé à travailler sans que mon regard ne soit biaisé par un fonctionnement traditionnel. Je n’avais donc pas de schéma préétabli à suivre. Cela explique probablement que cette liberté soit juste une normalité. Cela ne me paraît pas atypique. Tous les salariés bénéficient de cette même organisation, sans bureau, ni horaire. »

Très épris de liberté, Alexandre a développé ses entreprises en ne voulant pas imposer aux autres ce qu’il n’aurait pas aimé qu’on lui impose. A l’école, il aimait déjà défier l’ordre établi en remettant en cause l’autorité si elle ne s’accompagnait pas de la compétence. Son organisation repose sur un modèle décentralisé au sein duquel il n’y a pas de hiérarchie. Pour que cela soit efficace, chaque personne doit avoir un sens des responsabilités aigu et une capacité de décisions importante. Le choix des profils est important pour ne pas mettre en difficulté une personne qui a besoin d’un cadre strict et formel pour s’épanouir.

Selon Alexandre : « chacun est libre, mais la liberté se prend et s’apprend tous les jours. Une de nos collaboratrices a voulu déménager. Cela n’a posé aucun problème. Puisque nous travaillons sans bureau. Dans une entreprise plus traditionnelle, elle n’aurait pas pu conserver son boulot. Nous avons cette chance de travailler, chacun, là où nous sommes. Si nous avons une obligation personnelle, comme celle d’aller à une réunion d’école, c’est possible de le faire sans avoir à poser de congé et à condition que ce temps reste acceptable pour assurer sa mission. Il faut donc apprendre à réguler le temps. »

Et d’ajouter : « Les avantages sont très nombreux. Ce sont les actes et les bons exemples qui sont les moteurs. On n’est pas le chef car on a une fonction ou une posture. On est légitime par ses actes. Nous nous adaptons aussi en permanence à nos clients. L’agilité facilite la qualité de l’accompagnement. Sans bureau, on peut travailler chez soi, dès que c’est utile. En étant en immersion, on est souvent plus pertinent. Enfin, ce modèle repose sur une grande confiance entre nous tous. De la liberté individuelle, il faut en faire un moteur collectif. Pour innover, c’est très productif, car nous sommes tous très attentifs aux idées des autres. Grâce à cet état d’esprit, des projets tels que  ’l’Agence des Blogueuses’, une idée née en interne a pu émerger et se poursuivre en start-up. »

L’Apm a aidé Alexandre à poser des mots sur son organisation. Il ne se sent pas jugé en dépit d’un modèle d’entreprise qui peut sembler atypique. Il apprécie cette bienveillance. Il aborde chaque expertise sans a priori, ni jugement. Apprendre, oui. Mais en toute liberté.

Focus sur Insaniam est une société innovante de Conseil en Stratégie opérant sous l’angle de l’agilité, de l’esprit du numérique et des outils digitaux. Ses activités sont de trois ordres : accompagner ses clients via des actions de conseil, d’accompagnement et de formation professionnelle / proposer des services opérationnels tels que la création de vidéos, la conception graphique, la réalisation de sites internet… / s’appliquer ses conseils via des projets de type startup comme une Agence de Blogueuses ou un réseau des professionnels de la formation.

#GenY #agilité #numérique

novembre 26th, 2018

Posted In: Actualité

Leave a Comment

Main forte ? « Une entreprise qui fait avec la personne », témoigne Elisabeth Dargent

Elisabeth Dargent-MainForte-Apm

« Nous formons des conducteurs routiers poids lourds. Nous les accompagnons dans le processus d’insertion professionnelle. Nous leur permettons de pratiquer leur métier avant d’intégrer une autre entreprise.»  C’est ainsi qu’Elisabeth Dargent, décrit l’activité de l’entreprise Main Forte, une PME pas tout à fait comme les autres.

Si Main Forte porte bien son nom, c’est qu’elle associe l’exigence dans la formation et la bienveillance dans l’accompagnement. Une clef pour garantir l’efficacité pour former qualitativement.

Elisabeth précise : « nous faisons avec la personne, mais pas pour la personne. Cette nuance est fondamentale.  Cela veut dire que nous avons besoin que la personne accompagnée soit moteur. L’énergie doit venir d’elle. Nous savons que c’est difficile, mais cette philosophie conditionne la réussite du projet de la personne aidée. Souvent, il faut faire confiance car rien n’est gagné pour la personne qui se forme. Néanmoins, c’est elle qui est acteur dans cette démarche de retour à l’emploi. Elle doit franchir des obstacles professionnels pour s’en sortir, mais également des obstacles personnels : les freins à la mobilité, au logement ou financiers sont terribles. »

Elisabeth se rappelle d’un homme qui avait beaucoup de difficultés à intégrer les exigences du métier. « Il avait obtenu un permis poids lourd. Mais ici, probablement par manque de pratique, il ne parvenait pas à garer le camion à quai. Ennuyeux pour un conducteur. Il est retourné à l’école pour se former plus longuement. Puis, il y a eu un tilt, un déclic et il a réussi à s’accrocher pour maîtriser tous les pré requis de son métier. Il s’est aussi fait confiance. Récemment, il nous a adressé son frère cela nous a beaucoup touchés. »

Quand Elisabeth évoque l’Apm, elle en parle avec des mots tels que bienveillance et écoute qui font écho à son expérience professionnelle. Elisabeth vit l’Apm comme une respiration qui lui permet d’échanger avec des dirigeants de secteurs différents. Cet apport est une source d’enrichissement personnelle aussi importante que les expertises. 

 « L’Apm, cela a fait sens à un moment de ma vie où j’avais besoin de prendre du recul. Depuis 9 ans, un mercredi par mois, l’Apm me ressource !»

Informations clés : Main Forte, entreprise de transport et logistique créée en 1995, forme des personnes éloignées de l’emploi pour les accompagner à devenir conducteur routier qualifié et expérimenté. Acteur de la vie économique du Nord de la France au Sud de Paris, MAIN FORTE accueille chaque année environ 150 personnes en insertion, permet une vingtaine de montée en qualification (obtention des permis poids lourds) et a un impact social en obtenant plus de 75% de sortie dynamique (sortie après Main Forte vers l’emploi ou une formation complémentaire) tout en réalisant un CA de plus de 4 M€.

Main Forte a été remarqué parmi 1 000 PME et récompensée comme PME durable des Hauts de France TrophéePME Bougeons-Nous 2018.

#Impact #social #PME

novembre 23rd, 2018

Posted In: Actualité

Leave a Comment

MOOC – Quel commerce demain ? avec Olivier Badot

Olivier Badot-Apm

Prenez quelques minutes pour apprendre de la « révolution commerciale » grâce aux éclairages d’Olivier Badot, expert Apm et responsable de la Chaire Prospective du commerce dans la société 4.0. de ESCP Europe.

Quel sont les nouveaux processus d’achat et de commercialisation ? Comment s’organise le commerce aujourd’hui ? quel sont les enjeux pour vos entreprises ?  Comment modifier et adapter votre business modèle ?

Rendez-vous pour découvrir le 1er épisode du MOOC « Quel commerce demain « ?  Suivront 4 autres épisodes pour décrypter les mutations en cours. Nous vous proposerons des actions concrètes à réaliser, seul(e) ou avec vos équipes, dans vos entreprises pour vous adapter à cette transformation que nous vivons.

Je m’inscris 

#MOOC #commerce #demain #Badot

novembre 21st, 2018

Posted In: Actualité

Leave a Comment

Succès des deux voyages apprenants Apm début 2019

Auroville

Plus de 40 dirigeants se questionneront au CES de Las Vegas du 7 au 11 janvier prochain avec Serge Soudoplatoff et Frédéric Fréry et lors d’un Voyage en conscience à Auroville du 8 au 17 mars 2019 avec Ivan Maltcheff et Roland Katz.

CES de Las Vegas : C’est l’occasion pour les dirigeants Apm de voir les grandes tendances du numérique, allant des nouveaux devices aux drones taxis, l’état de l’industrialisation sur des sujets de pointe comme la robotique, les véhicules autonomes, l’IA, d’avoir un aperçu  de l’état du monde, et surtout des pays asiatiques, à travers un panorama synthétique de start up, mais aussi d’assister à des conférences et keynotes de grands noms de l’industrie.

Auroville : A la découverte de l’expérience d’une communauté humaine pionnière depuis 50 ans, dans le domaine de l’exploration de la conscience et de l’utopie créatrice. Auroville est une expérience assez unique de communauté qui a cherché au travers de multiples expressions à incarner un idéal de cité utopique. Auroville a un caractère particulier du fait de son ancrage dans la culture Indienne. Ni vraiment indien, ni vraiment occidental, ce projet de cité universelle reste une source de réflexion et d’enseignements pour toutes les personnes qui le visitent.

En compagnie d’experts Apm, les dirigeants  décrypteront les visages de demain à l’occasion de ces voyages apprenants !

#voyage #apprenant #Apm

 

novembre 5th, 2018

Posted In: Actualité

Leave a Comment

Gen Y – L’Apm ? Un environnement qui permet de simplifier la vision des problèmes, selon Marvin Bouanani.

portrait-jeune entrepreneur-Marvin

L’Apm ? Un environnement qui permet de simplifier la vision des problèmes.

J’ai créée l’entreprise avec mon premier associé rencontré pendant mes études. Nous avions une même passion pour la musique, le web et les nouvelles technologies. C’est ce qui nous a réuni. Nous avons voulu en faire notre métier. Nous avions un double profil, marketeur et musicien. Un peu plus tard, notre troisième associé, Vincent, également musicien avec un profil ingénieur web nous a rejoint. Getasound est né. C’est une plateforme qui permet à une marque de développer une identité sonore. Un peu comme « une charte graphique », mais avec le son. Des compositeurs d’un côté (et tous professionnels du son : sound designer, voix off…) et des clients de l’autre. La plateforme simplifie la collaboration entre les deux parties. Le brief marketing est retranscrit par la plateforme en brief musical. Si le client souhaite une image moderne, la plateforme va traduire cette demande dans le jargon musicale : plus de percussions électroniques, un rythme soutenu pour marquer la réactivité etc… Ensuite, le site internet automatise aussi les aspects juridiques inhérents au droit musical, ce qui est essentiel car c’est souvent un frein de part et d’autre.

Lauréat du concours 100 jours pour entreprendre, j’ai pu participer à la convention Apm de Bordeaux, avec un mentor issu du club Apm Bordeaux Grand Large. Je pouvais être coopté. L’événement m’a paru « immense », avec la participation de nombreuses conférences sur des thèmes passionnants et un esprit très ouvert et accessible. Je n’ai pas senti trop de différences entre ces dirigeants qui ont beaucoup d’expériences et moi qui suis jeune entrepreneur.

Un de nos points communs ? Le désir de se remettre en question pour s’améliorer. Je suis à un stade précoce dans le développement de ma société et les autres dirigeants conseillent, écoutent et font des retours d’expérience passionnants.

Cela permet de gagner du temps.

A la cérémonie d’ouverture de Bordeaux, j’ai été impressionné par l’intervention de Gunter Pauli sur l’économie bleue. C’était très inspirant. Ce n’était pas forcément applicable à ma propre entreprise, mais cela m’a fait réfléchir sur les responsabilités sociétales du dirigeant. A notre niveau, on peut tous faire quelque chose en faveur du zéro gaspillage, zéro déchet. De la convention, j’ai plus retenu les thématiques que les noms des experts. Je me rappelle notamment de la notion d’exploration, du transhumanisme, de la place de l’homme dans l’univers…. Ces sujets qui ne concernent pas directement la gestion d’une entreprise m’ont sorti des problématiques que je rencontre habituellement et m’ont amené à réfléchir autrement.

Lors des premières rencontres dans mon club, les autres membres ont été réceptifs et accueillants. Depuis un an, j’ai reçu plein de petits conseils au travers de discussions. J’ai ainsi changé ma manière de voir les choses. Ce qui me semblait complexe pour me développer ne l’est pas autant que ce que je croyais. Les échanges avec mes pairs m’ont permis relativiser les étapes à franchir. Petites et grosses boîtes, nous avons tous des problématiques semblables. Certaines trajectoires m’ont inspiré. Je pense à VeraCash fondé par Jean-François Faure. Leur appétence à l’innovation permanente est incroyable.

L’Apm ? un environnement très accessible pour un jeune comme moi. La musique aussi crée des complicités fortes.

Chiffres clés  

  • 700 artistes et ingénieurs son (compositeurs, voix-off, sound-designer)
  • 20 000 € de CA
  • 10 clients : de la création de logo sonore à l’identité sonore complète
  • Un partenariat avec Sud Ouest Publicité

novembre 5th, 2018

Posted In: Actualité

Leave a Comment

Remarquable – La parité hommes-femmes ? l’équilibre des énergies au féminin-masculin

club-Apm

Au sein du club Apm Roussillon, le nombre d’hommes et de femmes est quasiment équivalent. On peut s’étonner de cet équilibre parfait. Cette parité a-t-elle été voulue ? Initialement peut-être, mais aujourd’hui, cette parité presque parfaite semble se vivre comme quelque chose de tout à fait normal. Quand on évoque le sujet parité hommes-femmes avec Carole Pages, présidente du club Apm Roussillon et dirigeante de Cyrus conseil Perpignan, on comprend que ce chemin s’est construit au fil du temps. Selon Carole, au sein du club, cette parité est « naturelle ». Carole évoque plus l’écosystème que cela génère que le chemin qui a pu amener à cette ‘fameuse’ parité.

L’alchimie fonctionne.

« La bienveillance entre les hommes et les femmes du club est là. » précise-t-elle. « On ne remarque pas les différences. On ne les souligne pas. Nos points communs sont forts car nous sommes avant tout chefs d’entreprise. La fonction de dirigeant nous rassemble et favorise une compréhension qui va bien au-delà de la différence des sexes. Dans notre quotidien, les problématiques sont similaires et nos questionnements le sont tout autant. Nos liens sont forts. Peut-être, on peut noter l’appétence des femmes pour les sujets de développement personnel, mais il ne faudrait pas tomber dans les clichés. Dans tous les cas, nous avons tous en commun un bon sens de l’humour. Un ciment en soi. Cela crée une atmosphère toujours agréable au sein du club. La parité, cela nous fait grandir».

La précédente présidente du club, Elisabeth de Pastors, directrice du Groupe Le Parc, confirme que cette parité est génératrice d’harmonie.

« L’Apm est un lieu ressource où les énergies s’équilibrent. La parité est donc un subtil équilibre féminin-masculin. On trouve de l’énergie et on donne de l’énergie. Nous fonctionnons comme une tribu, pas dans le sens clanique du terme. Nos ressemblances et nos différences font lien. Notre appartenance à la « tribu » des chefs d’entreprise nous rassemble autour de la curiosité, de la liberté et de la créativité, mais aussi de la solitude. Nos différences sont source d’enrichissement. En travaillant dans des secteurs différents, la diversité des points de vue permet une ouverture incroyable».

Christopher Lunch, animateur du club, et co dirigeant d’Insightshare porte aussi un regard affûté sur son club. Pour Christopher, s’appuyer sur le cerveau émotionnel aussi bien que sur le cerveau rationnel permet aux adhérents de vivre le club de façon très participative et expérientielle. Anthropologue formé à l’université d’Oxford, observateur des peuples d’ici et d’ailleurs, il confirme ce qu’il vit au sein du club :

« quand je suis arrivé dans le club, j’ai constaté qu’il y avait une appétence pour la parité… Les présidents et membres du club ont su créer de la confiance autour de cette question, au point que ce n’est pas un but, cela va de soi. Les freins qui peuvent exister dans la société n’existent pas dans l’environnement du club. Il y a un consensus total sur ces sujets. La parité permet une catalyse entre les personnes et une mise en commun des énergies. Cet équilibre des énergies s’inscrit dans une continuité. Impulsé par la précédente animatrice Anne Finot, et par plusieurs membres, nous suivons cet équilibre comme un fil d’Ariane. Cet écosystème a trouvé dans la parité un équilibre bénéfique : a way of thinking en quelque sorte. »

octobre 23rd, 2018

Posted In: Actualité

Leave a Comment

GenY – L’Apm : le sérum de l’innovation

Portrait Sophie Hombert-Apm

Sophie Hombert est rentrée à l’Apm il y a un an, alors qu’elle n’avait pas encore fêté la première année de son entreprise – Design Aglaé. Aujourd’hui, elle est à la tête d’une start-up qui innove en fabriquant des plantes luminescentes. L’idée de départ qui était de « faire briller une fleur » s’est enfin concrétisée… En amont, Sophie a fait appel à la recherche pour trouver le bon procédé. Elle teste et expérimente un sérum innovant. Ce sérum nutritif et biodégradable permet ainsi à la plante de « phosphorer ». Le végétal emmagasine la lumière du jour afin de la restituer la nuit.

Quand elle débute son parcours à l’Apm, Sophie est intimidée. Elle craint notamment d’intégrer un groupe de personnes expérimentées dont elle pense qu’elle ne va rien pouvoir leur apporter. Elle est donc toute surprise de découvrir un environnement ouvert aux jeunes, et des chefs d’entreprise curieux et totalement accessibles. « Le premier contact fut carrément un bizutage. On a fêté ensemble mon anniversaire alors que nous venions à peine de faire connaissance. Ce fut en marge de la convention de Bordeaux. Quelle entrée en matière ! Je ne m’attendais pas à cela. Tout était convivial et simple. »

En échangeant avec ses pairs à l’Apm, Sophie est touchée par la bienveillance que les adhérents lui témoignent. Ils vont même jusqu’à l’encourager en lui proposant de réaliser pour eux pour des événements de décors végétalisés. En effet, formée à l’école de design de Rennes, Sophie conçoit son entreprise comme une agence de design. Elle est donc capable d’imaginer des « scénographies » à partir des plantes lumineuses qu’elle fabrique. Elle est stupéfaite par autant de confiance. « Ils m’ont laissé libre de la réalisation. J’ai pu travailler sereinement sans être impressionnée par l’enjeu. »

A terme, elle a pour objectif de lancer une gamme de plantes stabilisées, c’est-à-dire figées pendant des années sans besoin d’eau ni d’entretien. Ces produits seront proposés à des fins d’aménagements et d’espaces pérennes pour des hôtels, des espaces d’entreprises et des chaînes de restaurants.

Bientôt des arbres qui éclairent nos villes ?  « Oui, mais pas pour tout de suite », précise Sophie. Elle vient de recruter une chercheuse pour aller encore plus loin dans sa démarche d’innovation.

L’Apm l’incite à oser. « Sortir de sa zone de confort, prendre des risques cela fait du bien. »

Design Aglaé en chiffres

  • CA 2017 : 57 k€ (qui va doubler en 2018)
  • Création : 10 octobre 2016
  • + de 2 000 produits vendus
  • 8 événements B to B réalisés.

www.design-aglae.com

#startup #innovation #Apm

octobre 16th, 2018

Posted In: Actualité

Leave a Comment

24 Interclubs régionaux Apm en 2018

interclub coeur de vie

Les animateurs  et présidents ont porté plus de 24 projets collectifs au sein des différentes régions Apm, sous  des formats variés et ajustés à leurs objectifs de 2 à 32 clubs (Hauts de France). Ces rencontres régionales mobilisent plus d’une centaine d’experts Apm. Elles participent aux temps forts de la vie du réseau en dehors de la Convention.

L’automne est propice  aux interclubs ! Aujourd’hui, les 23 clubs Apm Belux se retrouvent à Hargimont sur le thème « Cultiver sa nature de dirigeant » mais aussi à

  • 12/10 : Prague –  Cœur de vie (pièce  de théâtre ) / 10 clubs
  • 11 et 12/10 : Morbihan – Côte d’Armor – Voir le possible / 7 clubs
  • 9/10 : Deauville – Cœur  de vie / 13 clubs
  • 10/10 : Lorraine Charleville-Mézières – Gestion de crise / 9 clubs

Aix  les Bains  et Lille accueilleront la pièce Cœur  de vie la semaine prochaine. Nouveauté : les clubs Guadeloupe Alizé, Guadeloupe Archipel, Iles et Ailes de Guadeloupe, Martinique Flamboyant, Martinique Hibiscus, Miami et Québec se rassembleront à New York le 16 novembre prochain pour imaginer un nouveau modèle concurrentiel économique et d’affaires : l’économie bleue avec Gunter Pauli. 

#dynamique #territoire #Apm

octobre 11th, 2018

Posted In: Actualité

Leave a Comment

Page suivante »




Où nous trouver ?

Metro : Sentier ou Bourse(L3) ou Grands Boulevards (L8 ou 9) (5 mn à pied)
RER A,B,D : Châtelet – Les Halles (12 mn à pied)

La Maison de l’Apm
120 – 122, rue Réaumur
75002 Paris

+33 (0)1 53 00 13 50